Paris @42

Le comité olympique est passé à Paris ces derniers jours pour étudier sa candidature pour les JO de 2024. Madame la maire est très engagée dans le projet, le président de la République aussi. Je passe sur les arguments contestables nous vantant les bénéfices économiques pour Paris, ou ceux utilisés par le président du comité français selon lesquels les personnes qui critiquent n’ont simplement pas compris.
Je n’ai donc pas compris… si le comité d’évaluation a été visiter les installations qu’utilisent chaque jour les sportifs parisiens et leurs clubs. Toilettes sans papier, toilettes bouchées ou sales, portes qui ne ferment pas, mares d’eau ou eau coupée, pas de quoi se laver les mains, douches froides, eau chaude au robinet, impossibilité de remplir une gourde (forme du robinet), tatamis sales, déchirés, salles surchauffées l’été glaciales l’hiver…
Sombre tableau ? Ce sont des exemples pris au quotidien de ma fréquentation de quelques gymnases reconvertis en dojo ces huit dernières années. Et je passe sur mon expérience en piscine ; elle est trop loin dans le temps pour que j’en tire argument mais j’en garde un mauvais souvenir. Pour ce qui est des gymnases, je remarque que les problèmes ont trois causes majeures : la vétusté, un défaut de conception ou le mauvais entretien. La vétusté coûte cher. La mauvaise conception des équipements n’est pas acceptable, le défaut d’entretien encore moins.
Alors, ces JO ? Quels bénéfices pour les sportifs parisiens ? J’ai entendu le président du comité français à la radio nous promettre que nous bénéficierons à terme de meilleures installations… et de papier toilette et de savon pour se laver les mains ? J’étais hier au dojo Awasu, salle d’entraînement du prestigieux Institut du judo, où il y a en effet tout cela. Mais, au gymnase Chaumont-Lepage où je vais ce soir et toutes les semaines, pas de savon, de l’eau chaude au robinet, des douches froides…
— Tu as pensé à te doucher dans le lavabo ?
Y a pas de porte, Caddie !
— Tu chipotes toujours.

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>