Élection @27

Depuis longtemps, je participe ponctuellement au dépouillement dans mon bureau de vote. Entre les primaires de la gauche de l’an dernier et les présidentielles, les feuilles de compte des votes ont changé. Il y a même maintenant des cases à cocher au lieu de points sur lesquels dresser des bâtonnets. C’est une simplification bienvenue tant le comptage des points et des bâtonnets pouvait être fastidieux. Les différences par centaines et par dizaines sont claires et précises. Bonus, pour la première fois, un modèle était fourni pour aider à remplir ces documents. Des exemples fictifs montrent comment remplir et compter les voix. Chouette !
En regardant de près, on lit « cocher les cases ». D’accord. Pourtant, juste en dessous, le modèle présente des cases remplies avec un seul trait. Ah ! Les injonctions contradictoires ! On en plaisante avec un assesseur. Il nous dit alors que sur certains modèles les calculs étaient faux.
Misère. L’exercice démocratique tient à bien peu de choses.

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>