Entendu @22

Deux femmes discutent. Elles parlent poids et régime. L’une annonce « Je fais une cure au mois d’août. Je n’arrête pas de monter dans le poids. » Monter dans le poids ? Comme on monte dans le bus ou comme on est ballotté dans les airs par une tornade ? Je ne le saurai pas.
En tous les cas, j’ai été étonnée par cette formulation. Parlant de son propre poids, elle fait référence à un « poids » extérieur. J’y ai entendu une distance, un « je » qui subit. Ce poids abstrait est écrasant, comme une fatalité que l’on tente de combattre pour essayer d’enrayer une montée insaisissable.
Depuis quelques mois, j’essaye de perdre du poids, de ce corps qui est mien. Pour y arriver, il me semble que partir de soi pour arriver à soi selon sa propre mesure est important. On ne maîtrise pas son métabolisme et tant de paramètres, mais au final je ressens cet objectif comme très personnel et concret. Cela me parait un bon début.

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>