Aïe ! @18

Très rapidement, à mon message via Twitter à « Paris j’écoute », j’ai reçu une réponse. Je vous la livre telle que : « En effet, pouvez-vous nous dire quand cela vous est arrivé et dans quelle bibliothèque. » J’ai laissé la ponctuation d’origine et je n’ai rien enlevé.
Eh ! oui, mon interlocuteur, représentant de ce fait la Ville, n’a pas jugé utile d’utiliser une formule de politesse ou d’avoir un ton un peu sympathique.
J’ai renvoyé un message pour répondre de façon détaillée à la requête formulée. Cette fois, je n’ai reçu aucune réponse. Remercier un internaute semble aussi superflu que de s’adresser à lui correctement. J’avoue que cela m’a laissé perplexe sur l’usage des nouvelles technologies pour « créer du lien » avec les Parisiens comme les envolées lyriques politiques aiment à le vanter.
J’espère au moins qu’à défaut d’être un bon communicant, mon interlocuteur sera efficace. À suivre.

2 réflexions sur « Aïe ! @18 »

    1. Isabelle Auteur de l’article

      Non, car le fil Twitter est sur toutes sortes de sujets, pas seulement les bibliothèques. C’est juste un agent pas trop regardant sur la qualité de la communication. Je n’ai d’ailleurs jamais eu de réponse à ma réponse.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.