Bigleuse @74

Je me cherche toujours un thermomètre…
Suite à l’histoire, ici, j’ai fini par acheter un modèle de base. Je dois lire l’écran au compte-fils ; je vous laisse imaginer la nature du désagrément.
En décembre, sur mon site préféré de parapharmacie en ligne, j’ai vu un modèle dont l’écran était particulièrement lisible. Il prend la température sur le front et dans l’oreille. Je préfère. Je l’achète donc et, dès que je l’ouvre, je pleure déjà. La documentation est illisible, même au compte-fils ! Sarah, justement, passe boire un café. Elle commence à lire et s’arrête au bout d’une page, fatiguée de lire en dépit de ses bons yeux.
— Tu te le colles sur le front et c’est bon.
Je fais l’expérience avec elle : nous ne dépassons pas le 36°. Elle ne sait pas me dire autre chose. Je fais des tests dans les jours suivants. Je frise le plus souvent le 35,8°, un peu juste, non ? C’est le tour de Isabelle de passer manger une crêpe. Elle est plus courageuse que Sarah et lit la documentation jusqu’au bout. Il faut poser le thermomètre au-dessus de l’œil et le faire naviguer doucement jusqu’à la tempe. On fait des tests. Isabelle tourne autour de 37°. Je suis toujours près des 36°.
Je décide, en allant chercher une nouvelle commande, d’emporter le thermomètre afin que le pharmacien de ma parapharmacie m’expliquer le fonctionnement. À ma demande, je le sens défaillir. Je souris.
— Je vous rassure, ce n’est pas un thermomètre rectal !
Il me remercie, ravi de la précision. De fil en aiguille, après quarante-cinq minutes et deux pharmaciens, la conclusion s’impose : le thermomètre ne semble pas fiable. Est-ce cet exemplaire-là ou le modèle lui-même ? Suspens.
Trois jours plus tard, la responsable de la parapharmacie m’appelle et m’explique que le fabricant a fait un échange sans souci. Elle me propose de venir le récupérer ou de me rembourser. Je l’interroge.
— C’est moi qui ne sais pas m’en servir ou le modèle est-il trop complexe ?
Elle part dans un long développement dont il ressort que le fabricant ne garantirait qu’une précision à 0,6° (0,2° est écrit dans la documentation), qu’il faut laisser le thermomètre dans la pièce où l’on prend sa température (bigre !) et n’avoir ni cheveux ni transpiration sur la zone où l’on effectue la mesure (rare, quand même, de ne pas transpirer quand on a 40° !). Elle ajoute que c’est donc assez compliqué, que c’est juste pour un suivi de température, pas pour une mesure précise en cas de maladie.
Je choisis donc le remboursement, en la remercient chaleureusement. Ceci étant, je n’ai toujours pas de thermomètre adapté à ma déficience visuelle. Vous avez des suggestions ?

2 commentaires pour Bigleuse @74

  • vincent

    On dirait que votre précisions n’a pas été inutile lol.

    Il y a des thermomètres vocaux. Ils doivent être plus cher je pense.

    • Cécyle

      Je vous le confirme.
      Oui, les thermomètres vocaux sont plus chers. Celui que j’avais déjà essayé est vite tombé en panne. Ils sont aussi pour la plupart à infrarouge ; donc je suppose pas plus fiables que celui-là. Quant au thermomètre rectal vocal… Je n’ai pas les oreilles au bon endroit ! 😉

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>