Kendo @32

Randori feuilleDans une publication Facebook sur la victoire de Nantenin Keita aux Paralympiques de Rio, publication reprise ici, j’avais eu cette phrase « C’est ça, être bigleux, être privé de l’instant de la victoire. » Je sais aujourd’hui que cela n’empêche pas de la savourer ! J’en suis ravie pour Nantenin Keita, et aussi pour moi.
Je les craignais tant, ces foutus randoris ! J’avais peur d’une grosse boîte, un truc qui me sonne, un bourrin qui me blesse. Et c’est exactement ce qui s’est passé, ou presque. Tout est dans le presque, on s’en doute.
Au premier combat d’exercice, un Kagari geiko, c’est-à-dire un combat où chaque partenaire travaille une minute trente, l’autre n’ayant le droit que d’esquiver, je me suis pris une boîte, une sacrée. J’avais fait mon judo pendant une minute trente ; ma partenaire, qui ne passait pas l’épreuve (elle a été recrutée dans les tribunes, nous étions en nombre impair), était très jeune et maîtrisait mal l’exercice. Dès sa deuxième attaque, elle me fait chuter sur un balayage en me rentrant dans le tapis puis en tombant sur moi.
Cela a été très rapide et j’ai été surprise au point de ne pas amortir ma chute en tapant avec le bras. Surprise, et sonnée. Bien sonnée. De plat dos je suis passée à plat ventre ; je savais que je n’étais pas blessée. Il fallait que je me relève. Joëlle, qui me guidait sur le tatami est venue m’aider. J’ai pensé à Isabelle. Il fallait que je la rassure.
Je me suis relevée, toujours un peu sonnée, et en colère contre cette gamine qui n’avait pas contrôlé ma chute au risque de me blesser, se comportant pour ce combat d’exercice comme en combat de compétition ; exactement ce que je craignais. J’ai fini ce combat, et fait les quatre suivants. J’ai tenu bon, la chair imprégnée du tassement de la boîte. Je suis allée au bout et, même si les circonstances m’ont été favorables (j’y reviendrai, ou pas), j’ai marqué les points nécessaires pour réussir mon épreuve.
Randori JoëlleJ’ai donné à Joëlle, qui m’a portée avec sa force et sa tendresse durant toute l’épreuve, la feuille de résultat pour qu’elle lise. Elle a d’abord dit un truc genre « Chouette ! » puis « Attends, c’est compliqué. » et enfin « Si si, c’est bon ! » Étrangement, je n’étais pas inquiète. Je savais que j’avais réussi à faire mon judo. Si cela n’avait pas été suffisant, je n’aurais pas eu grand-chose à regretter, juste des larmes à verser. Mais c’était bon. J’étais assez euphorique, la dépense physique sans doute. Contente ? Non, fière surtout. Et depuis que cela s’est passé, je le suis toujours autant.
Et maintenant ?
Je vais tâcher de baisser le ton d’un cran. Je dois préparer ma technique, la dernière épreuve que je passe en mai. Un sacré chemin, cette ceinture !
Hajime !

13 commentaires pour Kendo @32

  • Joëlle

    Encore BRAVO Cécyle !!
    Désolée pour l’hésitation de l’annonce mais…
    – tu avais fait du bon judo, donc mon premier regard sur la feuille a été un peu rapide, pour moi le résultat était évident
    – après seulement j’ai réalisé qu’il fallait regarder « en vrai », parce que quand même c’est du sérieux !
    – faut avouer que le jury qui signe moitié dans la case « refusé », moitié dans la case « signature » m’a donné un instant d’hésitation… qui pour toi a dû être terrible
    – c’est une mauvaise excuse mais je n’étais plus tellement fraîche non plus à ce moment-là !

    • Cécyle

      Merci ! 😉
      Pas si terrible ; j’étais comme toi, assez confiante ; je garde en tout cas de cet instant un souvenir amusé. Je crois que j’étais cuite aussi même si je n’en avais pas conscience ! 😉

      • Isabelle

        Joëlle, je confirme, tu as donné de ta personne pendant toute cette matinée en jouant la guide pleine d’attentions pour Cécyle et la sparring-partner qui ne se ménage pas avec plusieurs judokas tout stressés de leur épreuve. 😉

  • Eve

    Bravo Cécyle !

    • Isabelle

      Magnifique Petit Scarabée !

    • Cécyle

      Merci merci ! 😉

  • vincent

    C’est Joëlle avec vous sur le tatami, Cécyle ?
    C’est en tous cas un belle photo. Vous avez l’air…. de ne pas y croire.
    😀
    Je suis content que vous ayez pu savourer en tous cas 😉

    Je ne sais pas ce qu’est « une boîte »…. mais je pense avoir compris que … ca sonne ! lol.

    Bravo 🙂 (y)

    Bises.
    Vincent

    • Cécyle

      Oui, Vincent, c’est Joëlle. J’aime cette photo car elle dit beaucoup de ce qui nous unit sur un tatami. C’est un peu ma grande-sœur en kimono ! 😉
      Une boîte, en effet, ça sonne. Un balayage genre o soto gari avec un mélange de rotation type Ippon seoi râté, une chute à plat dos enfoncée dans le tapis avec le bras tendu et une partie du corps en appui. Je n’ai pas eu le temps de frapper, j’ai été sonnée avant.
      Merci encore de vos encouragements et de vos bravos !

  • Joëlle

    Oui c’est moi ! 🙂 Bonjour ! 🙂
    « Grande soeur en kimono » ça me plaît ! Mais faut pas me le dire trop souvent, je vais prendre la grosse tête ! 😉

    Une « boîte »… oui l’impact est dur, il coupe la respiration si on n’amortit pas en frappant, il peut sonner si on ne rentre pas assez la tête, et on se fait écrabouiller soit par le poids soit par la vitesse/puissance de celui qui nous imprime dans le tatami.
    Mais quand on met une boîte, c’est du beau judo à regarder ! Pas adapté à l’exercice du kagari geiko, tu as tout à fait raison. Mais bon, c’est un sport de combat hein, on ne peut pas s’empêcher d’aimer les beaux impacts…
    C’est le métier qui rentre, comme on dit.

    • vincent

      Bonjour Joëlle 🙂

      Merci pour les précisions 🙂

      • Cécyle

        La mettre, oui, c’est joli. La prendre, c’est moins sympa ! 😉
        Encore merci grande-sœur de tatami !

        • Joëlle

          Et pour la mettre il faut bien que quelqu’un la prenne… c’est normal 😉
          Le tout est de réussir à en mettre quand on a l’habitude d’en prendre, et de savoir accepter d’en prendre quand on a l’habitude d’en mettre… c’est de la philosophie ! 🙂 🙂 🙂

          Bon, on peut mettre un « pion » sans mettre une « boîte » aussi, ça fait moins mal…

          • Cécyle

            Va pour le pion 😉 mais la boîte n’est vraiment pas dans mon envie de judo, quelle que soit ma position.

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>