Noël @33

Conseil d'étatJ’ai épinglé à deux reprises dans La vie en Hétéronomie des crèches de Noël installées dans des mairies, celle de Châtelaillon-Plage et celle d’Avignon tant la chose me semblait contraire au principe de laïcité. Je ne suis pas seule à le considérer même si la pensée populiste qui se développe dans notre pays aime multiplier les références aux « origines chrétiennes de la France » comme si cela allait régler la question de la paupérisation d’une partie toujours plus grande des personnes vivant sur notre sol.
Je crains que la chose ne s’arrange pas dans les semaines à venir, ce d’autant que le Conseil d’État vient de rendre un arrêt où il détaille, je cite, « les conditions de légalité de l’installation temporaire de crèches de Noël par des personnes publiques. » L’intitulé même pose la règle : les crèches ne sont pas « par nature » contraires au principe de laïcité et peuvent être installées sous certaines « conditions de légalité ».
Voici son argument principal :

« En raison de la pluralité de significations des crèches de Noël, qui présentent un caractère religieux mais sont aussi des éléments des décorations profanes installées pour les fêtes de fin d’année, le Conseil d’État juge que leur installation temporaire à l’initiative d’une personne publique, dans un emplacement public, est légale si elle présente un caractère culturel, artistique ou festif, mais non si elle exprime la reconnaissance d’un culte ou une préférence religieuse. »

« La pluralité de la signification des crèches de Noël »… Je vous laisse lire le reste des arguments du Conseil d’État (ici) qui, de fait, laisse la voie libre à l’émergence du religieux dans la sphère publique, les collectivités pouvant désormais arguer du « caractère culturel, artistique ou festif » de toute référence à la chrétienté : une messe pour des anciens combattants, un marché ou un arbre de Noël, une chasse aux œufs de Pâques, et une galette des Rois, bien sûr ! D’ici à ce que les militants contre l’avortement et la contraception distribuent librement des statues de la Vierge Marie dans les centres publics de planification familiale parce que ladite statue est un objet d’art festif, il n’y a qu’un pas que la société française est en passe de franchir, foi de canard américain ! Mais que fait-il là ? Il ouvre la voie…

 

3 commentaires pour Noël @33

  • Eve

    Arguments spécieux…
    Est-ce le fait d’avoir grandi dans une banlieue rouge qui compte une des plus importante communauté juive de France (la petite Jérusalem) ? N’allant pas à l’église, je n’ai pas vu de crèche avant un âge avancé et cela m’a paru très exotique. Des sapins oui, d’ailleurs tout à fait païens. Et que penser de la réapparition des calendriers de l’Avent que je ne voyais que dans les magazines allemands ?

    • Cécyle

      Pourquoi spécieuse ?
      Les commerçants surfent sur la vague.
      Un crèche qui serait une exposition de santon, pourquoi pas. Mais une crèche dans laquelle la place du petit Jésus est vide jusqu’au 25 au matin, oui, c’est religieux.

    • Isabelle

      C’est que c’est très vendeur les calendriers de l’Avent, pour enfant, adulte, chien, chat… Je suis étonnée par le nombre de personnes qui en achètent sans avoir la moindre idée de la référence religieuse. L’appel du chocolat par jour…

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>