Extravagance parisienne @32

VéloJ’ai décidé de vendre mon vélo pour en acheter un à assistance électrique. Un nettoyage, de l’huile dans les rouages, quelques photos et hop ! une annonce sur un fameux site d’annonces. Plusieurs personnes m’ont contactée. Le premier client potentiel à s’être manifesté m’a posé diverses questions et nous avons pris rendez-vous. Alors qu’il arrivait, je me suis dit que je l’avais déjà rencontré. Lui, m’a tout de suite demandé : vous travaillez au Louvre ?
Voilà comment j’ai vendu mon vélo à un ancien collègue croisé de temps en temps dans les couloirs et salles du plus grand musée du monde qui décidément ne me lâche pas.

2 réflexions sur « Extravagance parisienne @32 »

    1. Isabelle Auteur de l’article

      Mais oui, maintenant que tu me le dis… La barbe lui va très bien. Je comprends que le pauvre en ait marre. Le vélo est bien meilleur pour les genoux que la position du lotus.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.