Charlie @13

viEntre Vigipirate au niveau Alerte attentats et l’état d’urgence, on ne peut que considérer que le niveau de sécurité des sites officiels est forcément élevé. Lorsque Cécyle et moi avons décidé de faire un tour à la Sainte-Chapelle, nous nous attendions à un sacré contrôle Vigipirate. Certes, ce n’est plus la gendarmerie qui protège l’accès au palais de justice qui opère, mais c’est juste une question de répartition des flux, car tout le monde entre ensuite dans la même enceinte.
Nous arrivons donc devant un portique assorti d’un lecteur de bagages à rayon X et d’agents munis de magnétomètre. Alors que je m’apprête à sortir les objets métalliques de ma poche, l’agent chargé du contrôle des personnes me fait signe d’avancer. Je me retrouve alors à passer le portique de sécurité avec mes poches pleines. Le portique sonne.
L’agent en face de moi a son portable dans une main et un magnétomètre dans l’autre. Il est en pleine conversation. Il survole rapidement mes poches avec son équipement, bien loin de toutes procédures rigoureuses. Je n’ai pas le temps de sortir ce qui sonne de partout de mon manteau ou mon jean qu’il me fait signe de passer.
Depuis des années, on peut comparer les différents contrôle effectués au nom de Vigipirate. Beaucoup sont plus légers, voire complètement inefficaces. Récemment, je suis rentrée avec une bouteille d’eau alors même que la table de contrôle était jonchée de bouteilles que d’autres spectateurs du théâtre où je rentrais avaient dû abandonner. Celui du palais de justice côté Centre des monuments nationaux est parmi les plus folkloriques que j’ai pu passer. À peu près l’opposé du contrôle effectué par les gendarmes dans la pièce juste à côté.

6 réflexions sur « Charlie @13 »

    1. Isabelle Auteur de l’article

      Entre deux passages du chef ! On a du matériel sophistiqué, des consignes/groupes de travail/hauts responsables, etc. et le hic est toujours l’humain…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.