Jardinage @12

NoixJe suis allée avec Isabelle rendre une petite visite de courtoisie au tournoi des Dégommeuses, Foot for freedom. Au retour, nous avons remonté à pied la rue de Belleville depuis la porte des Lilas. Un instant, Isabelle m’arrête pour me montrer un petit jardin partagé qui héberge une poule. Elle connaît notre projet d’installer un poulailler dans notre jardin, projet en suspens car nous craignons qu’elles ne se fassent manger par les rats nombreux dans le square.
Des personnes sont présentes. Elles nous font visiter et Isabelle découvre qu’elle peut y déposer ses déchets verts pour alimenter le compost. Mais la dame insiste :
— Pas d’oignons ni de poireau, c’est vermifuge !
Je suis surprise, Françoise n’a rien dit de tel pour le nôtre. Isabelle prend en photo l’ensemble des recommandations et l’on découvre plus tard qu’il ne faut pas mettre non plus de noix et autres coques. Moi qui en mets tous les jours, fière de donner un peu de matière sèche au compost… Je demande à Françoise ce qu’il en est.
— Pour les oignons, tu mets la pelure jaune. C’est en effet vermifuge mais tout dépend de la quantité. Les poireaux, je n’ai pas entendu dire. Quant aux noix, c’est vrai que c’est long à se décomposer. À la campagne, je les mets. Là, il faudrait les broyer. Mais t’inquiète, quand on tamise le compost, on enlève.
Bigre, broyer les coques de noix ?
Je tente avec le casse-noix. Cela ne fonctionne guère. Un marteau ? Je vais abîmer mon plan de travail… J’ouvre le tiroir à ustensiles et là apparaît le presse-ail qui sert peu vu que je coupe mon ail au couteau.
— Coucou !
Je tente. Cela marche très bien ! Et me voilà tous les matins passer au presse-ail les coques des deux noix qui participent à mon petit-déjeuner. Mais jusqu’où ira mon désir de vivre en harmonie avec mes principes ? Suspens.

Note. Je profite de l’occasion pour faire une annonce. Nous cherchons pour le jardin un broyeur de végétaux mécanique (et non électrique, à cause du bruit et de Fessenheim), transportable en remorque de vélo (pour le prêter aux autres jardins de l’arrondissement). Si vous avez une idée de où trouver ça, ou des plans pour le construire, on prend ! Merci.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.