Pédé ! @9

Premiere versionPour l’Euro 2016, le ministère de l’Intérieur a édité des recommandations intitulées « Bien se comporter au sein et aux abords des stades ». Elles étaient englobées dans une présentation plus globale de conseils et recommandations pour « Assister aux matchs de l’Euro 2016 en toute sécurité ».
Pour des questions de sécurité donc, il était conseillé, dans une première version, de « Ne pas tenir de propos politiques, idéologiques, injurieux, racistes ou xénophobes ». Outre l’amalgame étonnant entre des propos de natures si variées, beaucoup se sont insurgés que l’État incite ainsi à taire des opinions politiques. D’ailleurs, être supporter, dans une compétition où s’affrontent des équipes nationales, n’est-ce pas exprimer une idéologie nationaliste bien que minimale ? Et comment ne pas s’étonner que les pouvoirs publics recommandent de ne pas tenir des propos tombant par ailleurs sous le coup de la loi ?
Bien-se-comporter-au-sein-et-aux-abords-des-stades_largeur_760Bref, plusieurs polémiques plus tard, une seconde version a vu le jour. Il y était alors recommandé de « Ne pas exprimer ou diffuser des messages injurieux, racistes ou xénophobes, sexistes ou religieux » avec un astérisque renvoyant à la mention « Règlement du stade pour l’UEAF EURO 2016 TM ». Les propos se sont transformés en messages, peut-être pour englober les textos et courriels. Mais, la liste s’est bien modifiée, et contient toujours des propos punis par la loi. Oh ! tiens d’ailleurs les propos sexistes, qui sont légalement répréhensibles eux aussi, sont mentionnés. Même s’il n’y a pas de femmes sur le terrain, c’est que le ministère s’est rendu compte qu’il pouvait y en avoir dans les tribunes, bravo !
Seul « religieux » n’est pas un message puni par la loi. Le terme s’est glissé là par crainte du prosélytisme sans doute, car sinon l’expression d’un message religieux sans caractère raciste, xénophobe, sexiste ou d’appel à la haine est libre, car garantie par le principe même de laïcité. J’en profite : joyeux Noël !
De ce que je connais des ambiances de supporters, il y a un « oubli » de taille : les messages homophobes. Pourtant, ils sont aussi punis par la loi. Est-ce que parce qu’il est considéré qu’ils peuvent être exprimés et diffusés en toute sécurité dans un stade ? Sont-ils si consensuels, même pour le ministère de l’Intérieur ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.