Arc-en-ciel @11

Guerre BrassensLe 18 juin dernier, je participais à l’organisation d’un tournoi de judo orchestré par le club de Hervé. Souvent, ces tournois sont dans le nord de Paris. Celui-là était porte de la Plaine. J’ai donc eu le plaisir d’y aller à pied en traversant le parc George Brassens dont je fais le grand tour quand j’ai besoin de marcher sans vouloir aller trop loin.
Cette fois, j’ai pris au plus court et me suis trouvée nez à nez avec un militaire, puis un second, un véhicule kaki, d’autres garés bien en ligne. On voit beaucoup de militaires à Paris sous cet inutile état d’urgence qui attente à nos libertés sans nous garantir aucune sécurité particulière. Ceux-là, pourtant, avaient quelque chose d’étrange… on aurait dit que c’était la guerre.
Je me suis encore approchée puis arrêtée. De quoi s’agissait-il ? Il y avait comme un campement au fond. Les militaires avaient quand même de drôle de tenues. J’observais tout ce que je pouvais ; mon cerveau big data chauffait ; et… Mais c’est bien sûr ! Nous étions le 18 juin, anniversaire de l’Appel du général de Gaulle !
Fêterons-nous un jour le mien ? Avec un autre décor, j’espère.

Guerre Brassens 2

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>