Jardinage @11

LaFilouteHormis la jardinière qui héberge mes plantations culinaires (Tomatier, basilic, fraisier, petites salades), je n’ai pas de plantes chez moi. J’ai toujours craint de dormir dans une pièce avec des plantes, et comme je dors dans mon bureau, bureau où se trouvent également mon salon, ma salle à manger, ma salle de gym et une partie de ma buanderie, je n’ai pas le choix ; si plante il y a, je dors à quatre mètres.
Comme j’étais en quête d’air sain, maman a proposé de m’offrir une plante dépolluante et a fixé son choix sur un Spathiphyllum. Avec un nom pareil, mon air intérieur ne pouvait que bien se tenir ! J’ai un peu traîné, ne sachant pas trop où faire mon achat ni me sentant visuellement capable de choisir une plante. J’en ai parlé à Françoise, la présidente de notre jardin partagé. Elle m’a accompagnée un midi et voilà : LaFiloute est là !
LaFiloute ? Il lui fallait bien un nom, car une plante sans nom c’est comme un Caddie sans roulettes et un Petit Mouton sans ballon. Son nom genré était un peu compliqué ; en garder la fin, la détourner un peu, et voilà une nouvelle équipière qui va regarder avec moi le Magazine de la santé et partager mon intimité. Aujourd’hui, il y avait une transplantation du foie au menu. Quand le sang a irrigué le greffon et qu’il s’est mis à produire de la bile, on a failli pleurer.
Bienvenue chez mes émotions, LaFiloute. Boudhakarathaï !

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>