Décroissance @39

Verrine trainDans le train qui me transporte vers mes vacances, je prends au bar un plat cuisiné par un chef. La présentation est sophistiquée, dans un récipient en verre. À la fin de mon repas, je vais au comptoir pour le rendre en annonçant que je pense qu’ils récupèrent ces éléments.
L’agent du bar et ses deux collègues du train à proximité me répondent que non, plus maintenant. C’était le cas jusqu’à il y a deux mois. Ils me disent que les arguments ont été qu’à force d’être utilisé et transporté, le verre s’abîmait. Il me semble que sans remploi, le recyclage est possible, mais une employée me confirme que le recyclage n’est pas non plus organisé.
Les agents m’incitent à garder le récipient en me disant qu’ils le font eux-mêmes pour présenter des verrines. Ils me proposent un sac et me voilà partie avec un grand pot en verre et son couvercle.
Nous sommes tous consternés sachant que le recyclage du verre est particulièrement au point contrairement à celui des autres emballages en plastique que propose ce point de vente. Bien sûr, cette politique de gaspillage voisine avec moult mentions « Bio » pour les desserts proposés au bar. Un courrier à Que choisir serait-il à envisager ? Il me semble.

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>