Extravagance parisienne @23

MonoculaireJ’ai perdu mon monoculaire.
Mon monoculaire ?
Oui, mon monoculaire. Vous ignorez peut-être de quoi il s’agit. Forcément, contrairement à Isabelle, vous n’avez pas d’amie albinos (ce que vous regrettez amèrement, on s’en doute). Vous n’avez pas non plus passé votre BTS d’opticien. C’est un métier, opticien. Un savoir-faire. Un savoir-vendre d’une rare efficacité. Il y a d’ailleurs sept opticiens en moins de 500 mètres dans la rue commerçante à côté de chez moi. Pour survivre si nombreux, ce sont des pros.
Je commence par celui que m’a recommandé Sainte Marie Joseph en m’indiquant qu’il était sensible à la basse vision.
— Bonjour monsieur, est-ce que vous avez des monoculaires ?
— Des… ?
— Monoculaires.
— C’est que… J’ai des loupes.
Je mets cela sur le compte de la surprise, lui explique que je viens de la part de Sainte Marie Jospeh, que je pensais qu’ils auraient cet outil optique indissociable de la basse vision. Il répète.
— J’ai des loupes.
Dans les deux boutiques suivantes, j’essuie des « Non, on n’a pas ça. » que je trouve un peu suspects. Nous sommes vendredi ; ils doivent être fatigués ; je saute deux boutiques qui ressemblent tellement à des bijouteries que je pressens la réponse négative. Cinquième boutique.
— Bonjour madame, est-ce que vous avez des monoculaires ?
— Des… ?
— Monoculaires.
— Et qu’est-ce que vous appelez « monoculaire » ?
J’ai cru défaillir. N’étais-je pas chez un opticien ?
— Eh bien, un monoculaire c’est… un monoculaire.
Cela ne la convainc pas. Et me voilà d’expliquer à la dame qu’il s’agit de la moitié d’une jumelle, que c’est un outil de basse vision, etc. Je repars. Je croise un coiffeur. L’idée me vient d’entrer et de lui demander un monoculaire. Qui sait ? Je zappe le dernier opticien ; je me souviens avoir vu un opticien avec plein de monoculaires en vitrine. Peut-être vais-je le croiser. Sinon, j’irai au Vieux Campeur ou à l’AVH, ils en ont.

2 commentaires pour Extravagance parisienne @23

  • Cécyle

    Je suis allée chez Lissac basse vision… 200 euros ! J’ai donc opté pour la boutique de l’AVH où chacun peut faire des emplettes très utiles. Ici.

    • Isabelle

      Au moins, pour 200 euros, ils doivent savoir ce que c’est 😉

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>