Corps @17

IRMJ’ai une certaine tendance à la claustrophobie. Il y a des années, j’ai suivi une thérapie par l’hypnose avec une psychiatre qui m’a bien aidée. Plus récemment, j’ai eu à descendre plusieurs fois dans les galeries souterraines parisiennes pour des raisons professionnelles et cela a fait office de thérapie cognitivo-comportementale. Tout de même, le problème n’était pas réglé.
Pour passer cette IRM cérébrale, je n’en menais pas large. Déjà une IRM du genou ne nécessitant que de rentrer jusqu’à la taille me mettait mal à l’aise, alors d’y passer tête la première… Cela me rappelait ma première IRM, lors de mes études, pour participer aux recherches d’une autre étudiante. Il fallait rester entièrement dans la machine pendant plus d’une heure pour effectuer un certain nombre de tâches liées à la projection d’images (reconnaissance de formes, etc.) Bref, j’ai résisté tant que j’ai pu avant de craquer et de sortir à mi-chemin à peu près de l’examen. Ma prestation s’est retrouvée dans la liste statistique des examens non menés à terme.
Cette fois, il fallait que je tienne pour arriver à déterminer s’il y avait un problème physique pouvant expliquer quelques soucis de santé. Le rendez-vous était dans un hôpital parisien où j’avais déjà passé des examens et dont le personnel avait été plutôt sympathique. Le même manipulateur que la fois précédents était à l’œuvre. Je lui ai expliqué mes angoisses, grandissantes quand me coucher sur la table à provoqua un vertige, puis quand le dispositif de maintien de ma tête a été placé… Misère. Allais-je tenir ?
Oui, car l’attitude bienveillante et compréhensive du manipulateur a été décisive. Quand, installée dans la machine, il m’a tenu la main le temps que je puisse juste lui parler un peu, j’ai pu être rassurée et apaisée. J’ai tenu jusqu’au bout sans trop de souffrance et sans fausser le résultat par une trop grande crispation ou des mouvements nerveux. J’en suis fière et soulagée (d’autant plus avec le résultat de l’examen), merci à lui.

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>