Charlie @12

Police arméeJeudi 7 janvier 2016, 23 heures. Je me lave les dents en écoutant le journal de France Info. Il est question du premier anniversaire de l’attaque contre Charlie Hebdo. Un rassemblement a été appelé par Renaud et l’humoriste Christophe Alévêque pour rendre hommage aux victimes. J’entends Renaud déclarer, d’une voix faible.
— Nous n’avons pas peur.
J’en sors ma brosse pleine de dentifrice de ma bouche et lui réponds.
— Mais bien sûr que nous avons peur !
Oui, nous avons peur car cela fait peur de s’imaginer qu’à tout instant des hommes (et des femmes) peuvent surgir en n’importe quel endroit, tirer dans la foule, faire sauter une bombe. Et c’est bien ce que les terroristes veulent, que nous ayons peur que cela arrive à chaque instant. Ils y arrivent d’ailleurs très bien, assistés en cela par des médias en quête de la moindre information anxiogène et une classe politique en manque de légitimité qui ne rate pas une occasion de restreindre nos libertés pour alimenter notre peur.
Alors oui, j’ai peur. Mais de quoi ai-je le plus peur ? D’une nouvelle atteinte à ma liberté ? D’un énième « dégât collatéral » ? D’une attaque terroriste ? Tout cela se ressemble tant, cela forme un tout, un continuum, les uns entretenant les autres dans un cercle vicieux qui semble sans fin et nous mène… J’ignore où cela nous mène mais j’ai peur tellement l’ordre bourgeois, hétérosexiste et raciste reste lui-même face à l’adversité :

«  Hollande, Valls, Sarkozy et compagnie ont salué [les victimes, NDCy], ils ont salué la foule, puis ils sont passés devant nous et sont montés dans le bus sans nous regarder. (…) C’est vrai que ça faisait bizarre quand même. On était mis de côté et on était les seuls Noirs. »

Voilà ce que déclare au Monde la famille de la policière Clarissa Jean-Philippe première victime d’Amedy Coulibaly à propos de la manifestation d’hommage du 11 janvier 2015. Parfois, on me réfute le « raciste » dans ma formule « ordre bourgeois, hétérosexiste et raciste ». Et si c’était justement ce racisme institutionnel qui nourrissait la haine de LaFrance qui motive nos compatriotes djihadistes ? Les témoignages de jeunes filles et gens revenus de Syrie dans un documentaire de France 5* l’avèrent.
J’ai peur, car la classe politique ne se pose pas la question en ces termes.
J’ai peur, car je sais que rien d’autre que la liberté ne peut véritablement nous protéger.
J’ai peur, car l’air du temps est à tout le contraire.
J’ai peur.

Mes pensées les plus tendres vont à la famille de Clarissa Jean-Philippe.

* Engrenage, la France face au terrorisme, de Clarisse Feletin (France, 2015, 55 min), diffusion le 6 janvier 2015

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>