Objectivement @29

Mon genou gaucheAprès l’achat, la livraison… Le vendeur en faisant la commande nous avait indiqué qu’il n’y avait pas le choix pour la date. C’était le lundi 14 décembre, entre 9 heures et 18 heures. Pour un créneau plus réduit, il fallait payer le double de la livraison. Comme je devais travailler ce jour-là, Cécyle s’était proposée pour être présente. Elle viendrait le dimanche soir, dormirait à la maison et partirait après la livraison.
Le jeudi, nous recevons des messages indiquant qu’il faut se rendre sur un site dont le lien est fourni par la société de livraison pour « choisir » sa date de livraison. Je me connecte et il y a bien le choix entre différentes dates. Le hic est qu’il n’y a pas du tout le lundi 14. Le choix est possible entre les autres jours de la semaine, du mardi 15 au vendredi 18. Comme j’avais pris bien avant un jour de congé le vendredi, j’opte donc pour le 18, entre 8 heures et 17 heures 30.
Il était aussi bien indiqué sur le site du vendeur que la livraison se ferait uniquement en bas de l’immeuble et que le chauffeur pouvait demander de l’aide pour descendre le matériel du camion. Cécyle puis moi étions préparées à une participation active à cette réception. J’avais mesuré le volume utile de l’ascenseur pour savoir comment faire tenir le paquet et envisagé d’avoir à monter les éléments séparément dans des sacs.
Toutefois, le site du livreur m’avait demandé le code de l’immeuble et l’étage. Et, ô ! surprise, la livraison a bien eu lieu à l’étage, jusque dans l’entrée de mon appartement.
C’était toujours mieux dans ce sens-là plutôt que la mauvaise surprise de dernière minute. Me voilà donc avec un beau vélo d’appartement pour faire de l’exercice et effecteur du « polissage cartilagineux » du genou comme le dit si bien mon rhumatologue.

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>