Bigleuse @63

MDA14De temps à autre, il me prend de signaler aux pages Facebook dont je suis l’actualité à partir de la mienne que publier une information (invitation à une manifestation principalement) sous forme d’image (et non de texte) est un choix de communication qui exclut les déficients visuels et les aveugles. Un choix ? J’exagère sans doute tant les personnes qui connaissent le fonctionnement des outils de lecture des déficients visuels et aveugles sont rares (gestions des polices, des couleurs, des contrastes et des espacements pour les uns ; vocalisation ou lecteurs braille pour les autres). Un choix, tout de même car il me semble que ne pas s’en préoccuper ne relève pas de la seule ignorance mais aussi d’une forme de mépris.
Mépris ? « Sentiment causé par le fait de considérer qu’une personne n’a pas de valeur et qu’on ne doit pas y faire attention. » [Antidote] N’est-ce pas ce sentiment, sans doute inconscient, qui s’exprime quand, par exemple, la Maison des associations de mon arrondissement communique par images brutes et non par texte, considérant ainsi que les déficients visuels et les aveugles n’ont pas assez de « valeur » pour que l’on « y fasse attention » ?
C’est en tout cas comme cela que je le ressens et, ce jour-là, j’ai écrit sur la page Facebook de la Maison des associations de mon arrondissement « Je regrette que la MDA14 choisisse de communiquer en publiant une image, excluant ainsi les aveugles et déficients visuels qui n’ont accès qu’au texte. Est-il si difficile de recopier ? » Le lendemain, j’ai eu la surprise de voir mon commentaire supprimé et l’image visée assortie de sa traduction en texte. Toujours sur sa page Facebook, la MDA a également modifié d’autres publications pour y ajouter du texte, ajoutant désormais systématiquement du texte.
Bingo ! Voilà une bonne chose de faite. Je remarque néanmoins que la Maison des associations de mon arrondissement a supprimé mon commentaire plutôt que d’y répondre ; ce n’est guère très honorable et signe, à mon sens, de la culpabilité éprouvée par la personne qui tient cette page ; cela va si bien avec le flagrant délit de mépris.
Et puisque cela marche, je vous invite à inonder les publications qui ne comportent qu’une image, non légendée ou non assortie d’un texte qui retranscrit au moins l’essentiel du message avec mon petit laïus, ou un autre plus à votre goût. Un buzz est si vite arrivé ! À vos marques ! Prêts ? Partez !

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>