Lesbienne @16

GoogleDans Tu vois ce que je veux dire, un des chapitres s’appelle « Fellation complète » ; j’y détaille « l’illusion de voir » nourrie « de nos erreurs, de nos illusions et des leurres qu’elles engendrent, de nos mal-entendus et de nos bévues. » Je pars du récit d’une promenade dans les rues de Marseille où, après avoir parcouru le quartier « chaud », ses sex-shops et bars à putes, je lis sur la vitrine d’un institut de beauté « fellation complète » en lieu et place d’ « épilation complète ».
J’ai attribué cette méprise au contexte, bien sûr, et à ma déficience visuelle. Je me demande aujourd’hui si, finalement, elle n’a pas bon dos, ma déficience visuelle, pour dissimuler un désir (enfoui, forcément enfoui) de fellation. Je lis mes Alertes Google que j’ai conservées de mes revues de presse pour feu Media-G.net. Je lis « Antoine, chassé de chez lui car homosexuel : « Je m’étais dit que mes parents me comprendraient… » Je passe à l’article suivant « Pour une fellation de catholiques gays… » J’arrête ma lecture, pressentant le bogue. Je reprends « Pour une fédération de catholiques gays, l’Église a ouvert une porte ». Ouf !

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>