Bigleuse @62

BagatelleJ’avais écrit en janvier dernier à l’élu en charge du handicap à la Ville (Bernard Jomier, il mérite bien un peu de publicité) à propos de l’accessibilité visuelle des nouvelles corbeilles de rue qui portent le joli nom de « Bagatelle » (Isabelle adore) ! Il ne m’avait pas répondu, trop occupé sans doute à régler les problèmes d’accessibilité à Paris ; une gageure !
La publication sur la page Facebook de « No love Locks » qui milite activement contre ces « cadenas d’amour » qui symbolisent les amours enjuguées d’une photo montrant une « bagatelle » attaquée par des amoureux pourfendeurs de l’ « amour Lacan » et de la salubrité publique (aucun lien entre les deux, forcément !) m’ont fait écrire de nouveau à cet élu avec l’idée, que peut-être, il me répondrait.

« Monsieur,
« Je vous ai écrit le 29 janvier 2015 pour attirer votre attention sur le défaut d’accessibilité visuelle des nouvelles corbeilles de rue (ci-joint). Vous n’avez pas pris la peine de me répondre. J’ai cru un temps qu’il s’agissait d’une négligence de votre part, ou d’un manque d’intérêt pour les déficients visuels.
« Je dois aujourd’hui vous présenter mes excuses pour vous avoir fait un tel procès d’intention puisque mieux que me répondre, vous avez mis en place une solution d’accessibilité d’une rare pertinence et créativité. Vraiment, c’est sublime (je vous en joins une photo-souvenir) et je ne peux que louer votre sens du recyclage de l’amour en cul-de-basse-fosse.
« Je vous dispense cette fois de me répondre ; de telles actions doivent vous demander tant d’énergie. Préservez-vous !
« Avec ma sincère componction. »

J’ai mis en copie de ce mail l’élue de mon arrondissement en charge de la voirie et de la propreté, Sylvie Lekin. Elle m’a répondu dans l’heure, invitant une conseillère technique de l’élue en charge de la propreté au niveau de la Ville, cette fois, à se pencher sur la question. Celle-ci a mis près d’un mois à me répondre mais sa réponse est précise, soucieuse du service public et de l’intérêt général, subtile, intelligente donc délicieuse. La voici.

« J’ai bien pris connaissance de votre sollicitation au sujet des nouvelles corbeilles de rue dites « Bagatelle ».
« Je peux vous confirmer que l’installation à Paris de 30 000 exemplaires de ce nouveau mobilier (équipé d’un éteignoir) vient de s’achever et qu’il n’est pas à l’ordre du jour de déployer un nouveau modèle.
« Pour autant, j’ai bien pris note de la difficulté que la couleur grise des corbeilles et des sacs poubelles peut représenter pour les déficients visuels.
« À ce jour, je souhaite vous informer qu’une réflexion est en cours pour expérimenter de nouvelles couleurs de sacs poubelle, permettant de rendre plus visibles sur l’espace public (et donc davantage utilisés ?) ces réceptacles de propreté.
« Je ne manquerai pas de vous informer des suites qui pourraient être données à cette expérimentation.
« Bien à vous, »

Merci madame.

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>