Pucer @18

Vigipirate par temps chaudLes contrôles visuels dans le cadre du plan Vigipirate se multiplient. Au bureau de poste proche de mon travail, ce contrôle est plus ou moins assidu, selon l’agent, le nombre de personnes dans le bureau, l’allure déterminée pour entrer dans le bureau…
Par temps de canicule, ce caractère aléatoire (qui ne s’oppose pas à la qualité du contrôle puisque la possibilité de contrôle reste en soi efficace même quand le contrôle n’est pas systématique) est parfois mis à mal. En effet, pour créer un courant d’air, une seconde porte hors de vue de l’agent de surveillance est ouverte, permettant d’entrer hors de tout contrôle.
En ces temps de Cop 21, il n’y a pas à dire l’aléa climatique déjoue toutes les prévisions humaines.

1 réflexion sur « Pucer @18 »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.