Villes @6

Sac en cuirJ’ai des amis à Nantes. Je la connais elle depuis vingt ans et lui depuis dix-huit ou dix-neuf ans. Cela fait quelques décennies qu’elle s’initie au travail du cuir, par amour de la matière. C’est une pratique sans enjeu professionnel, avec de beaux résultats comme la réalisation complète du sac à dos de leur fille. Je suis admirative.
Impossible de me rappeler comment j’ai récupéré un sac en cuir qu’il y avait déjà chez mes parents et qui m’a accompagnée de déménagement en déménagement. Ces dernières années, il a été mis de côté pour une histoire de couture décousue.
L’an dernier, je l’ai apporté à cette amie en lui demandant si elle pouvait le réparer. Je l’ai récupéré ce mois de juin lors d’un séjour à Nantes. Le travail est très bien fait, mais au-delà de cela, j’ai été très heureuse de bénéficier du fruit du travail d’une amie. Aujourd’hui, il est devenu un sac du quotidien. Même Cécyle a remarqué que j’avais un nouveau joli sac. C’est dire ! Je suis ravie tant par les qualités esthétiques et pratiques de l’objet que par l’émotion à laquelle il renvoie.

1 réflexion sur « Villes @6 »

  1. Cécyle

    Ce sac me rappelle un cartable en cuir noir qui appartenait à mon frère et que nous (Lui ? Moi ? Je ne sais plus, peut-être nous deux.) avons recousu avec amour et nystagmus bien bloqué pour que je puisse l’utiliser. L’orthoptiste de Sainte Marie Joseph m’a suggéré le tricot sous téléagrandisseur. Je vais me remettre au point de croix ! 😉 Vont être contents chez Marguerite !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.