Charlie @7

direct matin 19 avril 2015Direct Matin du 17 avril 2015, après avoir titré en une « Tolérance zéro face au racisme », titre l’article consacré aux mesures prises par le gouvernement pour « se donner les moyens pour mieux lutter contre des actes haineux encore trop présents » suite aux attentats de janvier « l’État dit non au racisme ».
Mon sang ne fait pas même un tour : quid du racisme d’État ?
Qui peut ignorer que le racisme, l’antisémitisme, le sexisme, l’homophobie sont des systèmes de domination largement entretenus par l’État pour que l’ordre règne, l’ordre bourgeois, hétérosexiste et raciste, donc, un ordre où la richesse de quelques-uns est le produit de l’exploitation organisée du plus grand nombre sur fond de nivellement des cultures, des savoirs et des langues ? Pas celles et ceux qui en profitent, j’imagine. Et celles et ceux qui en sont les victimes, vous, moi ?
Pouvons-nous ignorer la ségrégation spatiale, les discriminations économiques et sociales, les stigmatisations religieuses et culturelles, le déni de l’histoire, l’exploitation en ricochet des pauvres du Sud par les pauvres du Nord eux-mêmes exploités, l’appauvrissement organisé, le contrôle des populations, des moyens de communication, l’étayage de la société de consommation, grenier à blé des grands bourgeois de ce monde, sur l’encouragement des stéréotypes, etc. ?
Autrement dit, si l’État veut éradiquer le racisme, il doit d’abord éradiquer l’ordre économique mondial, voire s’éradiquer lui-même. C’est dit un peu court, j’en conviens. Mais en dehors de la remise en cause de l’ordre lui-même, comment espérer faire reculer les manifestations de haine qui le fonde ? Par l’égalité des droits ? Si elle avait fait reculer le racisme, l’antisémitisme et le sexisme, cela se saurait. Et l’homophobie ? Rêvez, braves LGBT procréateurs ! Dieu ne vous le rendra pas.

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>