Changement @15

Queer zonesCécyle et moi évoquons le début d’une émission à laquelle participe Marie-Heléne Bourcier, queereuse de choc. Elle explique qu’elle prend des hormones dans le cadre d’une transformation femme-homme. L’animateur lui demande quel est son nouveau prénom, masculin. Elle répond qu’elle n’a pas encore choisi.
Mais pourquoi vouloir un prénom masculin ? Pourquoi ne pas continuer à s’appeler Marie-Hélène ? Je trouve très étrange de revendiquer des idées anticonformistes, de vouloir remettre en cause les clichés sociaux et culturels sur le genre et choisir un prénom correspondant à un genre défini. On va l’aider : Chantal ? Djamila ? Marguerite ? Marine ? Fatoumata ? Bon, ou alors : Mohamed ? Alphonse ? Jacob ?

10 réflexions sur « Changement @15 »

  1. Petit Mouton

    Jee doiiis paaaaaas diiiiireeeee pouuurquooi maaaisss suiiiiis troooop fiiiieeeeer ! Isaaaaabeeeelleeeee c’eeest laaaaaa pluuuuuus foooooooot !
    Bravoooo !

    Répondre
    1. Cécyle

      Petit Mouton ! On avait dit secret !
      Mais bon, tu es pardonné. C’est vrai qu’on es tous fier pour Isabelle, en hétéronomie, même celles et ceux qui ne savent pas pourquoi, forcément ! 😉
      Bravo !

      Répondre
      1. Salanobe

        Oh làlàlà ! Vous vous méfiez de moi, Cécyle. Ça me fait trop de peine. Une femme qui fait la fête à la courgette ne peut pas être mauvaise.
        Ça n’est pas grave si Petit Mouton ne veut pas dire qu’Isabelle a gagné son dernier match de foot. Hein, Petit Mouton ?
        Peut-être qu’un sachet de mélange graminées-légumineuses pourrait… Faciliter la communication entre nous, Petit Mouton ?

        Répondre
        1. Cécyle

          De vous ? Non point ! Je sais que Petit Mouton est si enthousiaste que parfois cela emporte les secrets dans le ballon ! Il me l’a redit tout à l’heure; il est si fieeeer !

          Répondre
          1. Isabelle Auteur de l’article

            Petit Mouton, je suis très fier de toi, qui a gardé le secret aussi bien que le ballon dans la surface de réparation (enfin, pour ce que je m’y connais… j’ai juste le vocabulaire). Bref, comme tu dirais oulalalalalalala… Eh oui, un an et quinze jours après le nouveau travail, moins de six mois après le principalat, hop ! un nouveau poste, une grimpette dans les échelons du musée. J’suis fière aussi ! On va fêter cela : grande fête à la courgette !!!
            Je sens qu’il n’y a que Cocotte qui va râler, car elle va penser que cela va lui faire plus de travail… Petit Mouton, tu pourras la rassurer ? Je sais que tu sais parler avec Cocotte et que Jo est ton copaiiiin.
            Merci beaucoup Salanobe pour vos compliments. Ils me font chaud au cœur.

          2. Salanobe

            La surface de réparation, c’est où on répare les ballons ?
            Fiouiouiou ! Re-bravo, maintenant que je sais pour quoi ! Ça mérite bien une fête à la courgette. 😉

          3. La Cocotte enchantée

            Et voilà, ça balance ! Comme si je rouspétais tout le temps; quand même, moi qui ne suis bonté et bienveillance !
            Le cheffalat vous égare, chère Isabelle. Mais vous êtes pardonnée. L’instant mérite bien un peu de complaisance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.