Salade @10

Bacs jardinJe suis souvent sollicitée, en tant que gestionnaire d’un jardin partagé parisien, par des émissions de télévision qui cherchent des personnes à filmer, soit dans un contexte « agriculture vivrière en ville » soit dans un contexte « je cuisine ce que je produis ». Les mails sont racoleurs, pompeux, très mal renseignés (on nous confond avec des jardins ouvriers) et en décalage total avec nos objectifs (animation de quartier) et notre dimension (170 m2).
Voici le dernier en date.

« Bonjour,
« Journaliste sur l’émission « Les Carnets de Julie » , incarnée par Julie Andrieu et diffusée chaque samedi sur France 3, je commence à préparer une échappée parisienne dédiée à un Paris vert. Thème qui nous a donné envie de pousser les portes des potagers parisiens et autres trésors parisiens, et d’y croiser le regard avisé de spécialistes.
« Et pourquoi pas imaginer une séquence de cuisine avec Julie Andrieu et quelques produits récoltés.
« L’émission voyage généralement dans les pays de France, afin de découvrir plus en détails (sic) des terroirs à travers le prisme de sa culture culinaire, de son artisanat, de ses acteurs, et de son patrimoine.
« Nous envisageons donc une émission un peu spéciale dans notre capitale qui serait tournée les 20 et 21 avril.
« Dans cette thématique je cherche à identifier plusieurs figures qui pourraient intervenir aussi dans cette émission autour du Paris revisité, l’idée est d’osciller entre cuisine, découverte et patrimoine à travers différents portraits. Peut-être sauriez-vous, dans un second temps, m’indiquer d’autres personnes. Si vous pensez à des particuliers qui pourraient correspondre, des profils atypiques ou des personnes dont la démarche etc. pourraient correspondre.
« Pensez-vous que nous puissions discuter ensemble de ce que l’on pourrait envisager ?
« Merci beaucoup pour votre aide,
« Bien à vous, »

J’avoue que le « Paris revisité, l’idée est d’osciller entre cuisine, découverte et patrimoine » m’a donné envie de sortir mes chiens. Notre jardin est posé sur un parking au milieu d’immeubles des année 70-80 pure architecture HLM. Ce souci de personnes « atypiques », m’agace aussi : je n’ai pas envie que notre jardin soit considéré comme une attraction. Voici donc ma réponse.

« Monsieur,
« C’est beau ! Si si, votre mail est magnifique et témoigne avec tant de justesse, d’équilibre, de préciosité même, de votre ignorance de ce que peut être notre jardin partagé que les bras m’en tombent, presque ; j’aime trop le chocolat et vous conviendrez qu’en être privée en cette aube pascale serait bien piètre récompense de carême.
« Ah ! les splendeurs du patrimoine HLM de Paris Habitat, belle architecture si exemplaire des immeubles au rabais des années 70. Ah ! ces figures indigènes qui font le Paris d’aujourd’hui et cultivent avec ardeur 1 m2 pour en récolter deux tomates cerises et trois haricots verts (les bonnes années !), à peine de quoi cuisiner une salade (sans sauce, le colza n’a pas pris). Ah ! la découverte de cette économie souterraine qui fleure bon sa pestilence dans nos cages d’escalier et embellit nos potirons de cultures interlopes. Ah ! ces grands spécialistes que nous sommes, citoyens revenus aux valeurs qui fondent nos traditions agraires seulement armés de binettes et de sagacité.
« Oui, monsieur le journaliste ! Revisitons Paris ! Regardons notre jardin partagé comme cette belle attraction qu’il est (pour vous), jardin d’acclamation du Paris moderne où nichent les trésors enfouis de ce qu’il nous reste d’humanité. Vous l’aurez compris. Non, monsieur le journaliste. Votre enquête préliminaire a failli. Notre jardin n’est rien de ce que vous en imaginez. Il est un lieu de vie, notre lieu de vie, et vous, eu égard à votre manière de nous prendre pour des quiches télégéniques, n’y êtes pas invité.
« Bien cordialement. »

Mon mail n’a pas obtenu de réponse. Petit joueur !

7 commentaires pour Salade @10

  • Salanobe

    Hmmm… Bizarre. Votre réponse était pourtant parfaite.

    • Cécyle

      Et vos soucis sont magnifiques ! 😉
      Merci pour ce beau rayon de soleil !

      • Salanobe

        Ils sont flattés du compliment et vous remercient. C’est qu’ils sont élevés avec amour.

      • Salanobe

        « Merci pour » ou « merci de » ? Fallait pas faire de lexique ! 😀

        • Cécyle

          J’ai corrigé beaucoup de coquilles de ce mail avant de le publier (en en laissant une, tout de même). le « Merci pour » est à l’avenant !

  • Vincent

    Le monsieur qui vous a lu ne connais peut-être par l’expression « pas de bras, pas de chocolat ».
    Votre réponse est presque aussi savoureuse qu’un Lindt fondant… mais dépassait peut-être son niveau de réflexion.
    (Plus probablement, son niveau d’intérêt… ce qui est loin d’être notre cas) (notre = les lecteurs de ce blog ^^)

    • Cécyle

      Je vote aussi pour son niveau d’intérêt. Les recruteurs ratissent larges. Dur métier !

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>