Caprice @3

SolairesJe suis passée chez l’opticien pour me trouver une paire de solaires « d’hiver », celles que j’ai actuellement ayant des verres polarisés nº 3 très confortables mais trop noirs quand je veux me protéger d’un ciel d’hiver un peu lumineux. Il s’agit donc d’une paire de dépannage que je vais utiliser trois mois par an. Je les souhaite moins galbées pour être moins encombrantes mais assez couvrantes pour que je ne regarde pas en dessous.
Mon opticien, très vite, renonce à trouver le bon modèle dans les paires en magasin. Il déniche mes solaires actuelles dans un catalogue, des verres polarisés nº 2 qu’il fera faire sur mesure, avec le galbe… 480 euros. Oups ! Ce n’était pas mon budget pour des solaires d’appoint. Je repars. Une heure plus tard, l’opticien me rappelle. Pas de verres polarisés en nº 2. La facture baisse à 220 euros. Toujours trop cher, surtout sans le confort de la polarisation.
Je me décide alors à passer dans un magasin de sport. Le choix est faible. Je ne trouve pas mon bonheur. Quelques jours plus tard, je fais le tour des opticiens près de chez Isabelle qui habite un quartier « populaire ». Nous croisons des paires entre 70 euros et 396 euros, sans verres polarisants ni forme adaptée aux exigences de mon nystagmus. Je lâche l’affaire quand Isabelle suggère d’aller à Monoprix dont nous ressortons cinq minutes plus tard avec une paire à 20 euros (pardon, 19,99 euros) ! Les verres sont de piètre qualité mais iront bien pour ce que je veux en faire. La paire est plate et rentre dans ma poche. La forme va presque bien. À ce prix-là, je m’adapte !

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>