Métro @14

Capture d’écran 2014-04-20 à 08.23.20C’est dans le bus, pas dans le métro, que cela se déroule, mais on ne va pas chipoter pour un titre. Cécyle et moi sommes au fond d’un bus bondé un samedi après-midi. Elle quitte sa place et dit à la femme en manteau de fourrure qui s’apprête à la remplacer : « Je vous présente Isabelle, c’est une amie et je vous la confie. Vous verrez, elle est charmante. » La dame sourit, lance une réplique que je ne comprends pas en s’asseyant à côté de moi. Je lui dis combien les amis sont importants. L’échange s’arrête là et lorsque cette femme descend devant le Bon marché, elle se lève sans dire au revoir avant que j’aie pu réagir pour la saluer et lui souhaiter une bonne fin de journée. Au moins, je n’ai plus eu son parfum capiteux sous le nez.
Le lien fragile après l’hameçon lancé pas Cécyle n’a pas survécu à un sourire et quelques mots. Pour autant, je sais que Cécyle n’arrêtera pas ces quelques facéties pour mettre un peu de vie dans le côtoiement anonyme et impersonnel des transports en commun. Ouf !

5 commentaires pour Métro @14

  • Cécyle

    Ah ! les dames du 15e en fourrure… Elles m’amusent.
    Quant à toi… Va voir Petit Mouton, il te dira à l’oreille ! 😉

  • Isabelle

    Petit Mouton m’a dit : « C’est mééééchant de mettreeeeee de la fouuuurruure !!! » Il était tellement triste et révolté qu’il m’a bêlé dans l’oreille, mais à la cantonade. Après faut pas s’étonner que j’ai besoin de voir un ORL.

    • Cécyle

      J’avais chargé Petit Mouton d’un autre message, rien que pour toi, mais il est si émotif ! Il l’a oublié, tout choqué qu’il était. Je comprends.

      • Isabelle

        Il me l’a susurré et, à ma demande, a chargé ta Tour de la réponse.

        • Cécyle

          Un vrai cooooopain des coooooopines ! 😉

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>