Lesbienne @12

Mister gayÀ propos de « Caillette », l’affaire de ce « Mister gay » sympathisant du FN, je l’avoue, m’amuse, non pas que je trouve drôle que l’on soutienne un parti d’extrême droite, mais parce que la plus grande visibilité de l’extrême droite dans notre cher « mouvement homosexuel » ne me surprend pas alors qu’elle déchaîne des indignations stuporeuses. J’ai toujours souhaité que l’on m’expliquât comment, en choisissant l’égalité des droits par le mariage (ici) et la famille (), institutions-ciment de la société bourgeoise, patriarcale, hétérosexiste et raciste, on ne participait pas activement à la prospérité de cet ordre social et de ses fondements réactionnaires. J’attends toujours et je constate que jamais le mouvement LGBT n’a autant fêté Noël, les rois, bientôt la Saint Valentin, et j’en passe, autant de symboles de l’économie libérale fondée sur le tout-consommation et des « valeurs » attachées aux « racines chrétiennes de la France ».
Dans ce contexte, l’extrême droite a toute sa place dans le mouvement LGBT (et réciproquement) : elle est sexiste, elle est raciste, elle est libérale, elle aime la famille et l’ordre, et elle n’est pas si homophobe que cela en référence à un homoérotisme viril cher à certaines chemises brunes, des copines à coup sûr de celles qui ont inventé les lebensborn, premières « usines à bébés » auxquelles la GPA n’a rien à envier. Pas homophobe… Lesbophobe, par contre ; c’est évident. Les femmes ne sont rien, et le sexe de Marine Le Pen ne doit pas nous abuser. Elle ne serait pas là si elle n’était pas « la fille de », le népotisme patrilinéaire pouvant s’accorder d’un peu de féminité tant que l’ordre nouveau est au bout du chemin.
On peut donc être homo et d’extrême droite, surtout si l’on est un homme blanc. Et l’on peut être homo et de droite, que l’on soit un homme ou une femme tout en étant blancs de préférence, quand on aime le fric (même si on n’en a pas), la famille, l’ordre normatif et les enfants en culottes courtes (surtout en culottes courtes !) On peut être « de gauche », aussi, écolo, anar… Tout dépend finalement de la manière dont on pense son homosexualité : normative ou subversive ? À chacun de choisir.

2 commentaires pour Lesbienne @12

  • Boisselier Christine

    Pour en savoir plus sur les lebensborn, un ouvrage très intéressant : Ici.

    • Cécyle

      Merci. Je ne connaissais pas la référence. C’est dans Paragraphe 175 que j’avais appris la chose.

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>