Écrivaine @22

CailletteIsabelle m’avait proposé que nous allions à la « Galette de la FSGL », rendez-vous incontournable de début janvier pour les sportifs des associations LGBT. Je souhaitais l’annoncer sur ma page Facebook mais j’avais un gros souci : la galette est le symbole de l’Épiphanie, fête chrétienne, et il n’était pas question pour moi que je succombe à cette nouvelle concession faite aux « racines chrétiennes de la France », concessions que semblent affectionner ces temps-ci les associations LGBT. « L’effet mariage », j’imagine.
J’ai donc cherché un mot pour remplacer « galette » ; un « a », un « ette »… Je suis tombée sur « caillette » qu’Antidote définit comme une « femme bavarde ». C’était amusant pour un tea dance où j’allais pour papoter. J’ai fait quelques recherches et le XMLittré parlait lui de « Personne qui a du babil et point de consistance. Cet homme est une franche caillette. » Le mot me plaisait de plus en plus ! Il y avait un clin d’œil pédé dans l’affaire qui collait vraiment très bien.
J’ai donc présenté l’événement ainsi (ma page Facebook est accessible sans compte) et Pascale s’est chargée de compléter ma connaissance de « caillette » dans un sens qui devenait de plus en plus délicieux : « D’après le dictionnaire de L’Académie, 9e éd., « XVIe siècle, d’abord au masculin. De Caillette, nom d’un bouffon de Louis XII et de François Ier. Vieilli et fam. Femme frivole et babillarde. Les caillettes du quartier. Propos de caillette. » Elle propose dans un second commentaire (que vous pouvez aller lire, donc) un usage qui complète ce délicieux sous-entendu qui transforme avantageusement la galette sacerdotale en dernier endroit où les transpédégouines causent.
Il semble malheureusement que mes facéties politico-littéraires n’aient pas eu beaucoup d’échos. Ce n’est pas si grave. Les roues tournent et je gage que l’homosexualité politique saura reprendre sa place en même temps que le conformisme ambiant succombera face aux joies de la subversion qui la fonde !

1 réflexion sur « Écrivaine @22 »

  1. Cécyle Auteur de l’article

    J’ai écrit ce billet avant les tueries de la semaine dernière. D’aucuns auront-ils compris que mettre les fêtes religieuses en se faisant croire qu’elles ne le sont pas au cœur de leurs pratiques associatives et sociales encourage l’obscurantisme ?
    Pas si sûr…
    La France est un des très rares pays laïques de ce monde. C’est aussi pour cela qu’il est attaqué.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.