Profil @5

FacCet été, j’avais dû procéder à l’inscription à l’université de Sarah. Elle était en vacances. Isabelle m’avait accompagnée ; seule, j’aurais été bien perdue dans le dédale de Paris X. Mais avant ça, j’avais préparé le dossier avec les moult pièces justificatives demandées. J’avais été surprise par leur nombre, ce d’autant que Sarah avait fait une demande d’équivalence avec en partie les mêmes pièces. Avaient-ils vraiment besoin de tout cela ?
Isabelle, partie en vacances pile au moment de sa réinscription en fac, me donne l’occasion de détailler ces pièces justificatives qu’elle doit envoyer au plus vite, considérant que la fac s’est donné deux mois pour autoriser sa réinscription qu’elle doit faire dans les cinq jours.
* Il y a d’abord une enveloppe pour le retour de la carte d’étudiant. Une enveloppe A4 affranchie à 3,55 (jusqu’à 500 g donc, en tarif « normal »). Cela fait lourd, 500 g pour une carte d’étudiant… J’affranchis en « lettre verte », cela fera 25 centimes de gagnés pour un courrier qui n’ira pas moins vite.
* Une photo d’identité… « si vous ne l’avez jamais fournie ». Au moins, ils semblent capables de réutiliser celle de l’année dernière. Gageons qu’Isabelle ne fasse pas trop jeune sur sa nouvelle carte.
* Les trois derniers bulletins de salaire. Pourquoi trois, pas deux, pas quatre ? Mystère. Je suis tentée de leur imprimer trois fois la même pour voir s’ils regardent vraiment. Je m’abstiens.
* Arrêté de nomination ou contrat de travail… Comment fait-on pour avoir une fiche de paie de fonctionnaire sans arrêté de nomination ? Je l’ignore mais je ne peux que conclure de cette demande que l’administration fait trimer des fonctionnaires non nommés. C’est pas bien !
* Attestation de responsabilité civile… Je trouve qu’une assurance scolaire serait la bienvenue. Mon assureur me le propose dans le rang des attestations en ligne. Dommage qu’Isabelle soit hors connexion. Je lui aurais suggéré de plutôt joindre celle-là.
* Un chèque de 189,10 euros. Le même prix que pour Sarah !
* Une copie de la carte vitale… Ça dit quoi, une copie de carte vitale ? Rien d’autre qu’une fiche de paie, un nom, un numéro de sécurité sociale. Voilà le type même de justificatif qui ne justifie vraiment rien ! Cela tombe bien mon scan est très noir. On n’y voit rien.
* Une pièce d’identité… J’imagine que c’est au cas où Isabelle aurait changé de sexe ou de statut matrimonial depuis son inscription de l’année dernière. Elle n’aurait pas forcément refait sa carte d’identité mais à force de l’envoyer comme ça, sous simple pli, elle ferait peut-être bien d’en changer d’identité (surtout avec la tête d’assassin à qui on donnerait le bon Dieu sans confession qui est dessus) ! Car ils en font quoi de toutes ces pièces qui permettent d’usurper une identité ? Cela vaudrait la peine d’aller faire les poubelles des universités histoire de se refaire des virginités !
* Une copie de la carte d’étudiant de l’année dernière… Eh ! oui. Je vous ai gardé le meilleur pour la fin. Car qui a établi cette carte d’étudiant ? La même université pardi !
S’il me venait à l’idée de m’inscrire en fac, renvoyez-moi ce billet que j’y renonce aussitôt. Tant de paperasseries m’affligent et risqueraient de me porter immédiatement à la tête de la contestation étudiante ! L’imagination au pouvoir ! C’est pas gagné.

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>