Credo @10

ConfessionnalEn vacances en Espagne, j’ai visité quelques églises et, lorsqu’il y avait une messe, je restais un peu. J’ai ainsi découvert le confessionnal technologique. Non pas qu’il y ait une confession via Skype ou par tablette. Il y a un feu d’indication de l’occupation de l’isoloir du pêcheur en pleine contrition.
Pendant l’office, des jeunes occupaient à tour de rôle la place du pénitent, prévenus qu’ils pouvaient prendre par le passage du signal au feu vert. Lors de la confession, ce dernier passait au rouge, de la honte du péché ? Au moins, pas de risque d’être surpris en plein récit de pensée licencieuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.