Exposer @6

ParapluiesÀ Avignon avec Cécyle, nous somme allées voir « La disparition des lucioles », exposition de la collection Lambert présentée « hors les murs » durant les travaux de l’hôtel Gramont. Le site choisi pour cette présentation est la prison désaffectée Sainte-Anne. Les œuvres sont installées dans des cellules. Des archives du ministère de la Justice et de l’administration pénitentiaire sont aussi montrées, exposant crûment la condition d’hommes et de femmes ayant été condamnés à la prison ou aux travaux forcés.
Nous y allons un jour de fortes pluies et voilà les grilles de l’entrée transformées en vestiaire à parapluies. C’est la seule note drôle dans ce lieu où le pathétique dérisoire de la piètre qualité des œuvres ne peut rivaliser avec le pathétique de l’abjection du lieu dans lequel des détenus ont été entassés jusqu’à il y a encore douze ans.
Un aménagement sommaire a été effectué pour présenter la collection au public : renforcement de la sécurité incendie, quelques installations électriques supplémentaires… Le reste est dans son état de délabrement et d’insalubrité poliment masqué sous le vocable de « vétusté » qui rime tant avec inhumanité.
Il y a de nombreux enfants parmi les visiteurs. Au cours de ce long parcours de visite, une petite fille ressort d’une cellule où se trouvent des archives pénitentiaires et geint « Encore des histoires de prisonniers… » Pour certains, il s’agit bien de « prison niée » dans une visite s’abstrayant du lieu. Toutefois, j’espère que pour beaucoup, cela aura été comme pour Cécyle et moi, la visite d’un lieu portant l’histoire de ces femmes et ces hommes. L’écho du vécu de ces indigents enfermés au cœur de la ville pour mieux les mettre au ban de la société aura primé pour nous sur le prétexte dérisoire de quelques œuvres d’art contemporain fort indigentes elles aussi. Leur présence soulignait l’obscénité de leur côte sur le marché de l’art au milieu du dénuement et de la pauvreté de ceux qui les ont précédées en ces murs.

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>