Exposer @5

Musée de la visitationEn visitant le CNCS, je vois un panneau indiquant que l’entrée d’une exposition de très belles chasubles brodées du musée de la visitation dans Moulins est gratuite avec mon billet du centre. Je demande à l’accueil du CNCS quelle est l’adresse.
Arrivée sur place, je me retrouve devant une grille fermée. Il faut sonner. Le jeune homme qui me reçoit m’indique que la visite est « accompagnée » et qu’il faut payer l’entrée. La visite gratuite est dans un autre lieu. Je sors ma carte d’étudiante, même si je vois du coin de l’œil que cela ne semble pas dans la liste des tarifs réduits. Mon interlocuteur ne bronche pas et m’accorde le tarif réduit. Il se lève et m’invite à le suivre.
Déjà, je me rends compte que je n’avais pas du tout prêté attention à la thématique du musée : la congrégation de la visitation. Peu à peu, je comprends le principe de la visite : le jeune homme me donne quelques informations sur les collections (très importantes), allume puis éteint la lumière de chaque salle et reste dans la pièce le temps que je regarde. On échange un peu, mais cela tourne souvent un peu court. Le musée est dans un hôtel particulier assez grand que nous arpentons en descendant, montant, passant d’une partie à l’autre. J’apprends beaucoup de choses, mais ne suis pas forcément à l’aise avec ce jeune homme tant il me semble assez traditionaliste coincé.
En sortant, il m’indique l’emplacement de l’exposition temporaire que j’avais remarqué initialement. C’est dans un espace tenu par la Drac, avec une autre ambiance, plus touristique. Au moins, je n’ai pas regretté ces deux visites même si c’était bien étrange.

3 réflexions sur « Exposer @5 »

    1. Isabelle Auteur de l’article

      Ah ! oui. Avec Cocotte, j’aurais appris toute la petite cuisine des sœurs, même les histoires secrètes et avec des commentaires bien plus savoureux.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.