À table ! @11

MacaronPour mon anniversaire, Sylvie L m’a offert une très belle boîte de macarons achetée chez mon chocolatier préféré. Je suis gourmande, vous l’aurez compris. Pour limiter le nombre de macarons que je mangerai à chaque fois, j’ai l’idée de les congeler. Au moment où je vais le faire, je remarque de la buée dans la boîte, comme quand on a sorti quelque chose du congélateur… Je les remets au frais et profite de ma promenade du jour pour passer chez mon chocolatier, étiquette des macarons en main.
Je fais d’abord remarquer à la vendeuse que la DLC n’a pas été indiquée. Elle en est sincèrement surprise. Je lui demande ensuite si les macarons ont été congelés, lui expliquant ce que je souhaite faire. Sa réponse manque d’assurance, elle me parle de les garder au frais, les manger dans les six jours, qu’elle ne veut pas que je m’empoisonne avant de lâcher sous le flot de mes questions :
— Nous les conservons à -19°.
Ils sont donc congelés à l’origine, ce qui ne me choque pas mais n’est sans doute pas un argument commercial avérant la qualité (pourtant indiscutable) des macarons. Je lui fais remarquer que ce n’est pas mentionné sur l’étiquette, ce qui est contraire aux obligations légales. Elle me dit qu’en effet, cela devrait être indiqué, pour éviter que les gens recongèlent.
Elle me propose un chocolat. J’avais mangé trois macarons juste avant ; je décline. Elle me met le chocolat dans un petit sac « pour plus tard ». Quand j’ouvre le paquet, il y en a deux, des escargots. Voilà un bien délicieux rappel à la loi !

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>