Bigleuse @45

Acces plus sncfJ’ai pris le 25 mai un TGV 6116 à destination de Paris gare de Lyon en gare d’Avignon. Le 23 mai, à 20 h 34 (soit moins de 48 heurs avant le départ), garantie-information-sncf m’a envoyé un mail indiquant « Nous vous informons qu’en raison d’un mouvement social local, la numérotation de votre train a été modifiée. Nous vous invitons à prendre place dans les voitures numérotées de 21 à 28, sans tenir compte de votre réservation, tout en respectant votre classe initiale. »
Un peu inquiète de ne pas trouver ma place dans ce contexte particulier (mon autonomie a ses limites), je me suis rendue en gare d’Avignon Centre le samedi dans la journée afin de demander l’aide du service « Accès plus » pour prendre ce train compte tenu de ces soucis de numérotations. Le monsieur au guichet a fait des manipulations sur son ordinateur, m’indiquant que le délai de 48 heures qui permet de demander une prise en charge était passé. Il n’a pas réussi à faire ce qu’il voulait, a enregistré mes coordonnées et m’a invitée à me présenter en gare d’Avignon TGV 30 minutes avant le départ de mon train pour demander de l’aide qui devait m’être accordée.
Une heure plus tard, j’ai reçu un appel de la SNCF m’indiquant que ma demande ne pouvait être enregistrée et que personne ne pourrait me prendre en charge à l’arrivée. J’ai expliqué que c’était au départ que j’avais besoin d’aide eu égard au changement de numérotation. Le monsieur m’a très gentiment invitée à me présenter en gare d’Avignon TGV 30 minutes avant le départ de mon train pour demander de l’aide.
Le dimanche, je suis arrivée accompagnée en gare d’Avignon TGV avec 45 minutes d’avance. Je me suis présentée au guichet d’accueil. J’ai expliqué la situation. La dame a très gentiment passé des appels et indiqué que cela allait être « compliqué » au vu du travail déjà programmé. Elle m’a donné des indications pour me placer dans le train, m’assurant que « quelqu’un serait là » en cas de souci et que si un voyageur était assis à la place qu’elle m’avait indiquée, je devais l’en déloger, avec l’aide du contrôleur si besoin. Elle a précisé que faute d’avoir enregistré ma demande personne ne pourrait me prendre en charge à l’arrivée. Je lui ai confirmé que c’était au départ que j’avais besoin d’aide…
La personne qui m’accompagnait m’a emmenée jusqu’à la porte du wagon. Un monsieur de la SNCF s’est occupé d’une dame en fauteuil. J’avais ma canne blanche. Il y avait du personnel de la SNCF, aucun ne m’a proposé son aide. Tous les voyageurs étaient un peu perdus par le placement libre. Heureusement, il n’y avait personne à la place que l’on m’avait indiquée au guichet. Je m’y suis installée.
Arrivée gare de Lyon, j’ai eu la surprise de voir arriver une personne de la SNCF venue m’aider à quitter le train. Je lui ai raconté mon histoire. Elle m’a indiqué que l’on aurait dû m’aider à Avignon vu que je m’étais présentée à l’heure dite. Elle m’a invitée à faire une réclamation, ce que j’ai fait.
Conclusion : j’ai eu de l’aide à l’arrivée sans en avoir besoin alors que trois personnes m’ont dit que cela serait impossible ; je n’ai pas eu d’aide au départ alors que j’en avais besoin et que trois personnes m’ont dit que je devais l’avoir… Vous avez dit accessibilité ?

2 commentaires pour Bigleuse @45

  • CATHERINE

    Ils sont sans doute trop occupés à raboter les quais !

    • Cécyle

      C’est vrai que l’accessibilité pour les trains eux-même est aussi un problème ! 😉

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>