Incyclicité @11

CarottesLe 12 mai 2014, Le Parisien faisait sa une sur la baisse des incivilités dans le métro.
Première surprise, la fraude est classée comme incivilité. N’est-ce pas plutôt une infraction passible de poursuites judiciaires ? Le « Guide du voyageur » me le confirme. « N’oubliez pas : en l’absence de validation, vous êtes considéré comme voyageant sans titre de transport, donc en infraction. (…) vous avez la possibilité d’arrêter toute poursuite judiciaire en payant immédiatement une indemnité forfaitaire à nos agents de contrôle. » J’ai toujours regretté que le terme d’incivilité soit utilisé quand il est question d’infraction ; ce me semble minimiser la portée de ces infractions qui pourtant s’accumulent et polluent notre quotidien.
Deuxième surprise : manger dans une rame serait également une incivilité. Et moi qui mange mon pique-nique post-judo tous les jeudis soirs ! Isabelle ne m’a rien dit alors qu’elle est très à cheval sur la civilité. Pauvre de moi ! Je lui en ai parlé, elle a argué hygiène, propreté. Sur le même « Guide du voyageur », je ne vois pourtant rien qui indique une interdiction formelle de manger dans les rames et les bus. Me voilà bien embêtée. Est-ce que je dérange les autres voyageurs quand je mange mes crudités et mon pain sec (j’ai renoncé depuis longtemps à la tortilla) ? Il ne me viendrait par ailleurs pas à l’idée d’y manger un kebab, à cause de l’odeur principalement. Y aurait-il donc des repas civils et d’autres incivils dans le métro ? Je ne sais pas.

 

1 réflexion sur « Incyclicité @11 »

  1. Cécyle Auteur de l’article

    J’ai vu tout à l’heure dans le métro une affiche de la campagne RATP contre les incivilités, celle justement sur manger. L’argument est « ne pas tacher les sièges » (le gars a des frites et un hamburger). Je vais donc pouvoir continuer à manger mes carottes ! 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.