Mariage @25

lidlDeux collègues parlent de leurs enfants. L’une dit qu’elle a trois filles, encore jeunes. L’autre évoque spontanément trois gendres en perspective. Tout de suite, j’ai pensé « ou des belles-filles ». Je me suis retenue d’intervenir bien que je pense que la remarque n’aurait pas forcément été mal accueillie. Parfois, c’est reposant de ne pas se lancer dans des débats et de laisser les conversations suivre leur cours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.