Bigleuse @44

CaddieJe suis à la caisse de mon supermarché. C’est mon tour. La caissière se lève, fait un signe au loin.
— Venez, madame !
Un fauteuil électrique s’avance et me grille la priorité. La caissière s’excuse, mais je dois comprendre, madame est handicapée. Je comprends. Je la laisse passer et remarque juste derrière moi un monsieur assez âgé avec une canne, et une paire de cannes anglaises plus loin.
Une fois la dame en fauteuil partie (je lui ai gentiment attaché ses courses à la poignée après qu’elle m’ait tout aussi gentiment écrasé le pied sans un seul mot), la caissière s’excuse encore.
— La dame est handicapée…
— Oui, et cela se voit. Elle est confortablement assise dans son fauteuil. Par contre, le monsieur derrière moi est âgé et s’aide d’une canne pour tenir debout, le suivant a une paire de cannes anglaises et moi, je suis malvoyante.
— Oh ! Je suis désolée, je vous aurais laissé passer si…
— Non, ce n’est pas ce que je vous demande ; je veux juste vous faire remarquer que la personne prioritaire est celle qui est la mieux installée…
La caissière est embêtée. Le monsieur derrière moi dit qu’il est encore vaillant. J’insiste sur le fait que c’est juste pour le principe que je dis cela. Elle répond qu’elle obéit aux consignes ; je compatis. Je paie mes achats. Je range mon ticket et ma monnaie. Je saisis la poignée de Caddie. Un monsieur m’attrape par le bras et me tend le billet de 5 euros que j’ai laissé tomber par terre. Merci monsieur ! J’ai l’impression qu’il a compris que je suis malvoyante… Pas sûr. Pas grave. C’était gentil.

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>