Ils @4

Rana PlazaJ’ai regardé le reportage Les Damnés du low cost sur France 5 le 8 avril dernier. Il était question des victimes de l’effondrement du Rana Plaza au Bangladesh (1138 morts, 2000 blessés, 350 disparus… soit le tiers des victimes du 11 septembre) qui réclament aujourd’hui réparation, question de leurs conditions de travail, de leur salaire, des mesures de préventions qui n’ont pas été prises, du dénuement dans lequel vivent aujourd’hui les survivants souvent lourdement handicapés.
Mais qui est responsable de tout cela ? Le système capitaliste hétérosexiste et raciste, bien sûr, que l’on nomme plus volontiers « mondialisation », « profit des grands groupes », « appât du gain ». Et les États ? Ils sont aussi responsables même s’il est question de lois qui pourraient chercher à limiter les abus. Sont donc responsables un système, des profiteurs et des États corrompus.
Et moi ?
Quoi moi ?
Justement, je suis en train de refaire ma garde-robe pour avoir des vêtements à ma taille. Suis-je prête à mettre plus de 5 euros dans un tee-shirt et 15 euros dans un pantalon ? C’est que, je ne suis pas très riche et j’ai pas mal de choses à racheter… Mais si j’achète le tee-shirt à 5 euros, je participe au système, non ? Mais dans ce système, ne fais-je pas partie des pauvres qui n’ont guère les moyens de payer plus, pauvre d’entre les riches vouée à exploiter bien plus pauvres que moi, histoire d’avoir le pli du pantalon dans l’engrenage et ne pouvoir en sortir ?
Et puis tiens ! Je m’en fous. Car même si je mets 30 euros dans un tee-shirt et 100 dans un pantalon, je n’aurai aucune garantie qu’il n’ait pas été fabriqué au détriment des droits d’un travailleur d’ici ou d’ailleurs. Non ?
Le reportage se termine. En plateau, une dame confirme mes craintes, arguant néanmoins qu’à 5 euros, je suis sûre que mon tee-shirt sera teinté du sang du Rana Plaza alors qu’à 30 euros, c’est possible mais pas certain. Quelle est alors la solution, madame ?
— On a pris l’habitude d’acheter des choses peu chères pour vite les remplacer ; peut-être pouvons-nous commencer par consommer moins ?
Alors là, je suis d’accord ! Je ne remplacerai qu’un tee-shirt sur trois et y mettrai le prix. Je pourrais aussi demander à La Cocotte de me faire des pantalons sur mesure ? J’ai toujours rêvé d’avoir le cul béni !

 

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>