Brosse @22

Ma nouvelle coupePour la seconde fois ces dernières années, je suis allée chez un coiffeur en province. J’ai regardé les tarifs en vitrine, puis me suis décidée. Les deux fois, la discussion a notamment roulée sur le fait que je n’étais pas du coin. Les deux fois, j’ai payé plus que le prix que je m’attendais à payer, plus que ce qui correspondait aux tarifs. La première fois, j’ai parlementé. La seconde fois, j’ai laissé tomber la réclamation. Les deux fois, j’ai vraiment eu l’impression qu’il s’agissait de faire payer la Parisienne. Désagréable impression…

25 réflexions sur « Brosse @22 »

  1. Cécyle

    Je suggère que la prochaine fois, tu demandes le prix avant et que tu dises « Je viens de m’installer, juste à côté… Alors je fais le tour des coiffeurs pour trouver le bon ! » 😉

    Répondre
  2. salanobe

    Moi ! Moi ! Moi ! Je rase gratis ! J’ai fait mon fils à poil long, l’été dernier, à la tondeuse à chien.
    Tout le monde m’a traité de mère indigne (encore) mais c’était drôle.
    Je fais gratis… Même pour une Parisienne.

    Répondre
    1. Isabelle Auteur de l’article

      Parce que vous êtes la mère de vos chiens ? Je ne comprends pas tout. Ce qui est sûr, c’est qu’il est indigne de voler aux chiens leur matériel pour s’occuper de gosses ! La meute est vraiment bien gentille de partager ainsi.

      Répondre
    2. Isabelle Auteur de l’article

      En tous les cas, après mûre réflexion : j’accepte la proposition, mais sans la tondeuse à chien ! Je suis allergique 😉

      Répondre
      1. salanobe

        Vous voulez que je vous rase la boule mais sans tondeuse à chien ??? J’ai un épilateur électrique aussi… Mais ça risque d’être beaucoup plus douloureux !
        Un jour, une amie m’a demandé de lui couper les cheveux. Alors, gentille comme je suis, je lui ai dit « d’accord ! ».
        Une fois terminé, elle a passé un bon quart d’heure à crier (j’aime pas les gens qui crient) « Aaaaah ! Mais tu ne sais pas couper les cheveux !!! C’est horrible ! ». Rendez service, voilà comment vous êtes remerciée.
        Tout ça pour dire que je veux bien vous raser, tondre ou épiler ce que vous voulez, y compris Petit mouton. N’aie pas peur Petit Mouton, je maîtrise maintenant. Les beaux jours arrivent, je vais t’épiler les pattes et le maillot et bien dégager autour des oreilles. Tu m’en diras des nouvelles.

        Répondre
          1. salanobe

            C’est vrai, c’est mal ! Et pire encore, j’aime le thermique : Tronçonneuses, débroussailleuses. Mais je fais des efforts. J’ai acheté une tondeuse (pour l’herbe) manuelle, samedi. Le principe est génial, l’efficacité un peu moins.

    3. Petit Mouton Auteur de l’article

      Et moi, si je viiiiens, tu vas pas me toooooondre ?!!!! Je sais que les copaiiiins y sont tout nuuuuu des fois, mais moi je veux paaaaaas !!!

      Répondre
      1. Cécyle

        Ne t’inquiète pas, Petit Mouton, je suis sûre que Salanobe est moins sévère avec les Petits Moutons qu’avec les enfants ! 😉

        Répondre
        1. salanobe

          La différence entre les Petits Moutons et les enfants, c’est que les enfants, je n’ai pas le droit de les vendre. Enfin, je crois. Faudrait que je me renseigne quand même.

          Répondre
          1. Petit Mouton Auteur de l’article

            C’est ça qu’on appelle le maillot à la brésilienne ? Avec du jaune et du vert ? Pour le vert, on a déjà des pousses de gazon sur les oreilles, on va chercher pour le jaune.

          2. Petit Mouton Auteur de l’article

            Ah ! oui, en accompagnement du gâteaaaaaau au chocolaaaaaaat, c’est choueeeeeette le barbacuuuue !

          3. salanobe

            Tu es un peu personnel, Petit Mouton. Tu en as deux, des gigots, tu pourrais me laisser croquer dans un et je te laisse la moitié du gâteau au chocolat.
            Tu ne lis pas souvent la Cocotte ? Il paraît qu’il faut se passer de certaines choses en cette période de carême.

          4. salanobe

            D’ailleurs, en parlant de carême, ton deuxième prénom ne serait pas Pascal, par hasard. Méfie-toi Petit Mouton, ne sort pas trop tout seul.

          5. Petit Mouton Auteur de l’article

            Ah ! D’accord ! Je ne m’inquièteeeeeee pas de ne paaaaaaas avoir de deuxième prénom ! Et je ne sors qu’avec les copaiiiiiins.

  3. Michele Chazeuil

    Je suis surprise de constater qu’Isabelle qui a eu le privilège de venir à Lunel, puisse encore employer le mot « province ». Mais nous, les provinciaux, vivons en Région, maintenant… et depuis quelque temps déjà !

    M’

    Répondre
    1. Petit Mouton Auteur de l’article

      Mais moi aussi, je vis en Région, celle d’île-de-France ! J’aurais d’ailleurs pu travailler à la Drac à Paris 9e 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.