Little miss Sunshine @3

Chair pimentJe lis depuis quelques semaines Chair Piment, de Gisèle Pineau. J’avais commencé le livre avant mon séjour en Guadeloupe et d’emblée, le style m’avait prise, dans la chair. J’ai repris le roman à mon retour, m’y plongeant de plus en plus, captivée par ces histoires de fantômes, d’amour, de terre, d’aller et de retour. J’y retrouve aussi ce que j’ai aimé de la Guadeloupe, des saveurs et des images, et surtout un sentiment de liberté, liberté face à l’avenir si tant est que l’on s’affranchisse du passé.
Cela m’est assez paradoxal, comme idée, car au-delà de la question de l’esclavage, certes aboli mais remplacé par un système de dépendance économique coercitif et inégalitaire, le fait d’être sur une île sans y être autonome dans mes déplacements (il est bien périlleux d’y circuler à pied !) ne devrait pas me porter à l’idée de liberté. Et pourtant… Il ne s’agit pas d’une liberté qui existerait, mais d’une liberté que l’on perçoit comme possible.
J’ai écrit que la Guadeloupe est « un pays qui n’en est pas vraiment un » (ici) ; oui, c’est un pays, avec sa langue, sa culture, ses traditions, son organisation sociale, économique, politique, produits d’une histoire marquée par l’esclavage, l’abolition et Lafrance (en un mot) qui n’a cessé de gouverner ce monde dans une perspective d’exploitation. Mais aujourd’hui, Lafrance s’épuise, même si ses serviteurs sont fidèles et dévoués au profit.
Et tout en possible ! La liberté est possible, liberté d’être et de créer, liberté de façonner ce pays, liberté d’y construire un monde comme l’on en rêve. Tout est là : tout est prêt. Tout ? Les habitants sans doute moins que leur pays. Lafrance a fait un beau boulot d’acculturation au tout-consommation. Mais oui, j’y crois. Là-bas, on peut changer le monde ! Ce n’est bien sûr pas à moi de dire en quoi ni comment. Ce n’est pas mon pays. Mais il m’a donné le goût de la liberté, celle que l’on construit pour soi et, qui sait, la vivre avec d’autres.
Merci. Ce fut un beau voyage… qui est très loin d’être terminé.

 

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>