Bigleuse @38

Toilettes handicapésLors de mon récent voyage en avion, j’avais demandé une assistance à la réservation de mon billet (avec l’âge, je deviens peureuse et Sarah m’avait fait remarquer qu’il était tout à fait inutile de se faire peur quand une solution existait). Isabelle avait complété le dispositif en m’accompagnant aux aurores à Orly. En plus de gérer mon stress, elle m’a amenée à l’enregistrement puis remise entre les mains du service ad hoc de l’aéroport afin que ceux-ci m’accompagnent jusqu’à ma place dans l’avion.
L’homme qui m’a prise en charge m’a ainsi fait passer les contrôles en mode « Vip », sans file d’attente donc, m’a aidée à acheter les cigarettes de Pascale et installée près de la porte d’embarquement non sans m’indiquer l’endroit où je pourrais prendre un café. Ce que je. J’avais deux heures à attendre.
Un autre homme est alors arrivé. Il a recensé les « PMR » sans me voir. Je me suis donc avancée vers l’employée de la compagnie installée au petit comptoir devant la porte, lui indiquant ma présence et demandant s’il serait possible que l’on m’accompagne aux toilettes avant de monter dans l’avion (sage précaution). Elle a fait signe à l’accompagnateur, je me suis un peu écartée.
— La dame « blind » est là. Il faut l’accompagner aux toilettes.
— Aux toilettes ? Mais je ne…
— Tu l’accompagnes juste.
— Mais je ne peux pas l’aider. Je…
— Tu l’accompagnes !
Résigné, il vient vers moi.
— Vous voulez aller aux toilettes ?
— Oui, s’il vous plaît. Je ne les ai pas trouvées…
Il m’accompagne à l’étage inférieur. Nous arrivons devant la porte.
— Je vais me débrouiller. Vous pouvez m’attendre ?
— Oh ! Oui.
En dépit du volume de ma miction, je crois que c’est lui qui a été le plus soulagé !

2 commentaires pour Bigleuse @38

  • Pascale

    Les choses ont changé, ou alors t’es bien tombée 😉 La dernière fois, j’ai poireauté 3/4 d’heure devant le portillon qui sonne, parce que c’était l’heure du déjeuner et que tout le personnel féminin de la douane de Roissy chargé de me peloter (puisque je ne peux passer dans le portillon) était parti manger. Lorsqu’on a enfin daigné m’expliquer pourquoi je devais poireauter si longtemps, j’ai enfin pu dire que je me foutais de me faire peloter par des mecs ou des nanas, pourvu que je passe la douane et que je puisse aller aux toilettes avant de monter dans l’avion. Tout le monde s’est décoincé et enfin j’ai pu être libérée. Mais j’ai vraiment pesté pendant les 3/4 d’heure ! Du coup, j’ai eu à peine le temps d’acheter mes clopes. Quant au café, j’ai dû m’en passer…
    Pour les toilettes, t’as aussi eu de la chance, car à Heathrow (Londres), comme je n’étais qu’en transit, le mec avait obligation de rester avec moi dans les chiottes… Des fois que je me serais échappée par la chasse d’eau avec le fauteuil 😉
    Bref, je hais ce service d’assistance ! À chaque voyage, une nouveauté 😉 Du coup, moi aussi, ça me stresse tout le temps, mais pas l’avion, juste les départs et les arrivées (car c’est guère mieux à l’arrivée…)

    • Cécyle

      Quand je pense que tu m’en avais dit du bien ! Ouf ! 😉

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>