Gamine @12

Logo AFP« Je fais savoir que j’ai mis fin à la vie commune que je partageais avec Valérie Trierweiler. » Ce sont les mots, à titre personnel, du chef de l’État dans un communiqué à l’Agence France Presse. D’emblée, quel choc une phrase si mal écrite et si lourde. « Faire savoir » quand « annoncer » permettrait de supprimer le « faire » comme le propose tous les bons cours de français. La « vie commune » partagée au singulier est aussi singulièrement peu commune. La succession du pronom de la première personne du singulier rythme cette phrase comme les scansions du « Moi président… », un pur auto-centrage quelque peu artificiel quand un homme est mis sur le devant par un parti, une équipe de campagne et quelques millions d’électeurs, devenant véritablement incongru quand il s’agit d’un couple. Certains, dont Marine Le Pen, ont parlé de « répudiation » et j’avoue y voir aussi une forme de décision unilatérale qui, quelle que soit la réalité de la situation, a provoqué pour moi un certain malaise. Tant d’autres manières de présenter la même annonce étaient possibles, tant de façons d’être élégant au moins une fois dans cette affaire. Raté.

8 commentaires pour Gamine @12

  • Cécyle

    Un des soucis, au-delà de ce qui ressemble en effet à un « largage en règle », c’est qu’il paraît que ce genre d’histoire n’intéresse personne. Pourtant, on s’y intéresse tous… et la presse people doit engranger un bon chiffre d’affaire !

  • salanobe

    Je ne pense pas que ce soit un souci de s’y intéresser, cela me paraît même plutôt normal. Ce qui me paraît plus regrettable, c’est que les médias ne nous propose pas grand-chose d’autre à part ça.
    Ce que je regrette encore plus, c’est que j’ai l’impression que depuis la présidence de Nicolas Sarkozy, les présidents sont traités avec le même manque de respect que n’importe quel « people », par les médias.
    Même si c’est bien par leurs comportements que cela est provoqué, car au risque de paraître un peu vieux jeu, je trouve que partir en pleine nuit sur un « scoot » voir sa chérie, ça n’est pas très président de la République.

    • Isabelle

      Je trouve aussi ça déplorable. La charge de président de la République devrait amener à se soucier des affaires de l’État autant que de l’image qu’incarne la fonction.

    • Cécyle

      Les médias ne nous proposent-ils pas aussi ce que nous réclamons ? Autrement dit, la presse people est celle qui se vend le plus. Et, dans le même temps, ce genre d’histoire fait diversion. Tout le monde y gagne, sauf la démocratie, sans doute. Mais qui se soucie de la démocratie dans une société où la consommation est reine ?
      Ceci étant, je suis vieux jeu aussi. Mais, si l’on y réfléchit bien, lequel de nos dirigeants, depuis l’Antiquité voire avant, n’a pas entretenu maîtresses et amants ? Il y a simplement plus d’appareils photo en circulation… Non ?

  • salanobe

    Le problème n’est pas qu’il ait une maîtresse, un amant ou les deux (grand bien lui fasse) mais la médiocrité avec laquelle il gère tout ça : sa relation, les déplacements qui vont avec, la pression des journalistes, sa séparation.
    Il n’est pas le seul et je crois volontiers qu’il serait même l’exception s’il n’avait pas eu de maîtresse mais justement, il est celui qui s’en sort le moins bien.
    Je me dis que s’il gère avec aussi peu de poigne ses affaires de cœur et de cul, ça n’est pas très encourageant pour ce qui est de la gestion de tout un pays.
    Je sais que je ne suis très objective car les personnes politiques sont actuellement très médiatisées et les médias sont vraiment peu scrupuleux mais quand même, avoir voté pour un homme aussi… mou (?), me désole !

    • Cécyle

      « Médiocrité » me semble en effet le bon terme. Et oui, on peut s’inquiéter sur la médiocrité avec laquelle il gère le pays. Reste à savoir si notre classe politique est capable de sélectionner un moins médiocre pour la prochaine fois…

  • Serge

    C’est pour vous dire que votre discussion est vraiment intéressante et qu’en effet ce que des hommes ou des femmes de pouvoir font ou de la manière dont ils se comportent a forcément un impact sur les citoyens que nous sommes. Quand aux médias, vu qu’ils sont aux mains des financiers et plus des professionnels du journalisme on ne peut que s’attendre à de la médiocrité à mon avis.

    • Cécyle

      Merci 😉
      Et bienvenue en Hétéronomie !

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>