Décroissance @29

Cécyle 1980À l’été 80, j’ai fait partie des derniers militants à occuper le Larzac avant que l’élection de François Mitterrand à la présidence de la République ne mette définitivement fin au projet d’extension du camp militaire. Quel mois j’ai passé là ! Le documentaire « Tous au Larzac ! » vous dira tout de l’ambiance, de la qualité politique de l’occupation et vous donnera sans doute la mesure de la trace que cette lutte a laissée en moi.
La lutte, pour sûr, et beaucoup d’autres choses, comme prendre une douche avec 5 litres d’eau, cheveux compris. Car de l’eau, nous n’en avions guère ; l’armée avait bloqué toutes les adductions d’eau et nous devions aller la chercher à la rivière et la ramener en citerne.
Mais pourquoi ce souvenir, soudain ? Parce que ma chaudière est en rade depuis deux jours, déjà, et qu’après un cours de judo et une séance de sport dans mon salon, il devenait urgent que je la prenne, cette douche à 5 litres d’eau. Une bouilloire, une casserole, une bassine… Et c’est parti ! On mouille vite fait avec un gant, un peu d’eau sur la tête, shampoing, on savonne et hop ! Trois casseroles de mélange eau chaude eau froide plus tard, on se sent propre !
J’imagine combien vous risquez de trouver cela « galère » ; je me suis amusée pourtant, retrouvant les gestes de mes dix-sept ans, et ceux de quand j’étais plus petite et que la salle d’eau était trop froide pour l’utiliser et que nous nous rabattions dans la cuisine. Je me suis amusée aussi de cette toilette en mode décroissance : l’action politique a toujours été pour moi une grande fabrique de joie face à l’adversité. Hardi ! On la fait, cette révolution ?

5 commentaires pour Décroissance @29

  • Cécyle

    Je vous confirme que trois jours plus tard, c’était moins drôle ! 😉 Ironie de l’histoire, j’ai enchaîné en mode sans eau chaude durant mes vacances. En pays tropical, cela se justifie plus. Mais à l’ère du chauffe-eau solaire, je n’ai tenu que huit jours sans un gros coup de bourdon (faut dire qu’à cet instant-là, il n’y avait plus d’eau du tout). Va falloir que je dope mon activisme, c’est sûr, si je veux être bien là bas. Là bas…

    • salanobe

      D’accord mais je peux participer avec des économiseurs d’eau, plutôt que d’utiliser la casserole et la bassine ? Parce que quand même, oui c’est « galère » !

      • Cécyle

        J’avoue que quand je prends une douche, j’aime bien que le débit soit un peu fort, et assez chaud ! Donc si j’ai le choix, je préfère une douche un jour sur deux avec un bon débit ! 🙂

        • salanobe

          Moi aussi ! Vous prenez les jours pairs, je prends les jours impairs ? Vive la révolution !
          Ou alors, il faut renoncer définitivement à vous doucher. Là, votre engagement serait total, exemplaire ! Et vous auriez toute mon admiration mais je ne vous suis pas sur ce coup-là, parce que j’aime bien faire l’amour de temps en temps. En revanche, je vous promets de ne jamais manger d’abricots espagnols.

        • Cécyle

          La « douche alternée » ? Ce serait drôle, en effet ! 😉 Mais peut-être que l’on y viendra, à force de consommer sans mesure nos ressources naturelles.
          Quant à mon exemplarité… J’aime trop les abricots !

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>