Lu @9

Parisien - 4 novembre 2013Pour ma reprise du judo, Le Parisien m’a fouetté le sang. Entre deux stations de métro dès potron-minet ce lundi 4 novembre, je lis une brève : « Sept personnes, dont six de la même famille, ont été hospitalisées vendredi à Toulouse (Haute-Garonne) soupçonnées d’avoir le coronavirus. » « Soupçonnées » ? Est-ce une faute d’être malade ? Je dois me tromper ; le verbe peut avoir un autre sens…
De retour chez moi, je vérifie dans Le Robert, « Soupçonner : 1. Concevoir des soupçons (1.) au sujet de (qqn), faire peser des soupçons sur (qqn). » puis « 2. Concevoir, conjecturer l’existence, la présence, la possibilité de (qqch.) d’après certains indices. » Ouf ! Le deuxième sens nous sauve et me voilà partie pour faire ce billet en Hétéronomie en dépit de mon abus d’interprétation.
Je cherche sur le site du Parisien et trouve un article plus long, avec la première phrase presque identique : « Sept personnes, dont six de la même famille, ont été hospitalisées vendredi à Toulouse (Haute-Garonne) pour un soupçon de coronavirus. » Voilà que « soupçon » a pris la place de « soupçonner ». « Soupçon : Conjecture par laquelle on attribue à qqn des actes blâmables, des intentions mauvaises, etc.; crainte, plus ou moins fondée, au sujet de la conduite ou des projets d’une personne. »… Le cas de nos malades ne s’arrange pas. Je continue « 2. Fait de concevoir, de conjecturer, de soupçonner, de se douter de (qqch.). (…) 3. Apparence qui laisse supposer la présence ou l’existence d’une chose. »
Re-ouf ! Il s’agissait juste de dire que ces personnes présentaient des symptômes propres au coronavirus ou quelque chose comme ça. Des « symptômes »… le terme est usuel en médecine. Pourquoi lui avoir préféré « soupçon » alors qu’il a été utilisé avec « grippe » un peu plus loin ? Pour éviter la répétition ou parce que la maladie est létale et les malades en provenance d’un « pays étranger » ? Je n’ose croire au second argument : Le Parisien est si attaché à la qualité littéraire de ses articles, si attaché…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.