Brosse @20

Véronique MassonneauParmi les réactions qui ont fait suite aux « cris de poule » sexistes d’un député UMP à l’égard de Véronique Massonneau, députée EELV, la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem a notamment déclaré : « On ne peut que regretter que certains aient du mal à conserver une attitude conforme à leur fonction, après des dîners manifestement trop arrosés. »
Mettre un comportement ouvertement sexiste sur le compte de l’alcool, n’est-ce pas le sortir du champ de l’action politique en exonérant de fait la domination masculine sauf à considérer, bien sûr, que l’alcool serait une arme du système de domination patriarcal, hétérosexiste et raciste ?
Véronique Massonneau a d’ailleurs indiqué dans ses premières déclarations que le sexisme de ce député n’est pas dû à l’alcool même s’il était alcoolisé : « Ce député aurait mieux fait de se taire. Je pense qu’il était éméché. Mais ce n’est pas parce qu’il était éméché qu’il était sexiste. Il l’est profondément. »
La précision est d’importance ; ce me semble. Et une seule conclusion s’impose : une Verts vaut mieux qu’une PS et un UMP. N’est-ce pas ?

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>