Question @3

MediathèqueJe vous avais raconté mes soucis d’accès à la médiathèque Marguerite Yourcenrar (ici). Fin juillet, j’ai envoyé un courrier à l’agence Babel Architecture dont les trois architectes, Michel Seban, Bernard Mauplot et Élisabeth Douillet. concepteurs de cet édifice, sont membres. Je n’ai pas reçu de réponse à mon courrier. Alors, je le publie… Parfois, les Alertes Google font des miracles !

Bonjour,
Votre agence a conçu la médiathèque Marguerite Yourcenar, bâtiment livré en 2008, un modèle de développement durable et d’accessibilité à toutes les populations, si j’en crois la présentation sur votre site.
J’ai le plaisir de fréquenter ce lieu depuis trois mois déjà et je me permets d’attirer votre attention sur un point assez précis, qui devrait (je l’espère) intéresser votre réflexion sur votre travail d’architecte : la porte d’entrée. Oui, la porte d’entrée. C’est important, une porte d’entrée… encore faut-il pouvoir la trouver… et l’ouvrir.
Oui, la trouver d’abord.
Je suis malvoyante et je dois vous avouer que j’ai eu beaucoup de mal à trouver l’entrée de ce bâtiment. La porte, en retrait, n’est pas signalée. Je suis donc passée une fois devant le bâtiment, en scrutant, puis suis revenue sur mes pas… sans trouver. Un peu idiot, n’est-ce pas ? Mais je vous rassure, je n’ai pas renoncé ! Je me suis installée de manière à observer les allées et venues (rares l’après-midi où je suis venue la première fois) et ai fini par comprendre que les personnes s’engouffraient sur la droite du bâtiment. J’ai suivi le mouvement ; et j’ai trouvé l’entrée. Ouf !
La trouver donc, cette porte d’entrée, et l’ouvrir…
N’aurais-je point les biscotos nécessaires eu égard au poids de ladite porte ? Moi si. Mais il n’est pas rare que je doive aider un enfant, une personne un peu âgée, une personne avec une poussette… Quant à quelqu’un qui arriverait seul en fauteuil roulant ; il lui sera totalement impossible de l’ouvrir.
J’ai bien conscience que la culture, cela se mérite… Pour autant, je m’interroge. Comment se fait-il que des professionnels de votre qualité ignorent à ce point la vie, les gens, pour construire un bâtiment dont un malvoyant ne peut trouver seul la porte et qu’un enfant, une personne fragile, une personne avec une poussette ou une personne en fauteuil roulant ne peut ouvrir… Comment ?
Je suis assez curieuse de la réponse que vous pourrez m’apporter. Je vous en remercie donc par avance.
Cordialement.

2 commentaires pour Question @3

  • Pascale

    Allez, j’ajoute une louche : je crois que les architectes ont décidément de gros problèmes avec les portes d’entrée des bâtiments publics récents (depuis une quinzaine d’années).
    Pour mon bâtiment, il m’a été répondu que la porte était lourde pour empêcher les enfants d’entrer seuls… dans un immeuble où pourtant ils habitent…
    Je n’ai pas compris pourquoi ils n’avaient pas le droit d’entrer seuls et j’attends encore la réponse. Toujours est-il que ce poids ne les empêche pas d’entrer lorsqu’ils s’y mettent à deux en rentrant de l’école, mais moi, je ne peux toujours pas et les personnes âgées non plus 😉

    Je ne suis pas encore allée à la bibliothèque Yourcenar, mais lorsque j’y serai allée et me serai rendu compte des problèmes, je peux recontacter le cabinet d’architectes. Avec de la persévérance, peut-être finiront-ils par répondre…

    • Cécyle

      Merci pour la louche, Pascale ! Il faut au moins être deux pour la tenir et taper assez fort sur la tête des architectes. On est tellement restées des enfants… 😉

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>