Clavier @12

Carte bleueJ’étais l’autre jour au restaurant avec Sarah avec l’intention de l’inviter. Nous devisions sur son mémoire de Master 2 : elle cherchait un titre.
— « Entre deux »… ?
— On peut travailler à partir de « conflit », « opposition »…
Le garçon apporte la machine à carte Bleue.
— « Choc »…
Je saisis mon code, concentrée sur ma recherche de vocabulaire : « X » ; « X » ; « X »…
— Remarque « Entre deux », c’est pas mal…
— Même avec le pluriel ?
Mon index reste en l’air : « 8 » ou « 9 » ?
Je bascule ma concentration sur la composition de mon code. Je rejoue mentalement la composition des trois premiers chiffres : le quatrième ne vient pas, comme s’il était effacé de ma mémoire.
— J’ai perdu mon code de carte Bleue !
Nous rions. Je tente le « 8 », puis le « 9 » ; ce n’est ni l’un ni l’autre ; je m’arrête là pour ne pas bloquer ma carte et sors du liquide. Nous rions toujours de cette perte de mémoire survenue parce que je turbinais sur autre chose. Il a dû se produire une sorte d’interférence neuro-quelque-chose. Mais elle était belle ! J’ai mis plusieurs heures à retrouver ce quatrième chiffre et à être sûre que c’était le bon.
Cela fait trente-deux ans que j’ai le même code et ce « trou de mémoire » était le premier. Inquiétant ? Allez ! Non. Je ne suis pas prête pour la sénilité ; quant à perdre la tête, c’est acquis depuis si longtemps !

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>