Plastique @3

Affreux !
Je voulais regarder un clip de KD Lang mis en ligne sur la page Facebook de SOS Homophobie. Et comme toujours sur Youtube, une publicité précédait la séance, « cacahuète, chocolats glacés » en moins. Le film était long (vous pouvez le voir ici). Un homme maquillait une jeune femme sur une musique sensuelle, rapide et frappée : un œil, puis l’autre, les lèvres, le teint. Entre deux, des conseils. Les gros plans m’ont permis, une fois n’est pas coutume, de bien voir en quoi consiste un maquillage. Les yeux sont devenus très bleus, trop bleus, la bouche toute rose, le teint… je ne sais pas trop. L’homme a gardé tout du long son air d’artiste inspiré à la barbe de trois jours. La jeune femme, au fil du maquillage, souriait de plus en plus. Et au final… Ben ; comment dire ? Elle m’a semblé avoir perdu toute sa beauté dans un maquillage et un film visant sa construction en objet sexuel.
Mais comment peut-on désirer une personne réduite à l’état d’objet ? Je ne sais pas mais cela semble si banal… Allez ! Je retourne à mon écriture. Mon « ailleurs » me va si bien.

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>